DIETE : COMMENT EN SORTIR SANS SE TROMPER ? + [1 vidéo]

Diète : comment en sortir sans se tromper ?

Une série de vidéos (articles) pour tout savoir sur la diète. Aujourd’hui on se pose la question : une diète, comment en sortir sans se tromper ? Sans retourner à nos anciennes habitudes ?

Comment sortir d'une diète sereinement et sans se tromper

Pour une bonne diète : de bons conseils

Je suppose que vous avez regardé les précédentes vidéos dans lesquelles je vous explique :

  1. Ce qu’est une diète
  2. Pourquoi faire une diète
  3. Qui a intérêt de suivre une diète
  4. Comment vous préparez à faire une diète
  5. Et savoir reconnaître une crise dépurative et quelle est la conduite à tenir.

Aujourd’hui donc il me reste donc à vous expliquer comment sortir de la diète et pourquoi il est important de ne pas le faire brutalement et n’importe comment !

De la même façon que l’on est entré dans la diète progressivement, on en sort encore plus progressivement.

Ce conseil est essentiel  : n’arrêtez aucune des bonnes habitudes que vous avez mis en place pendant la diète : continuez à manger de l’épeautre et des légumes en quantité tels que vous les cuisiniez pendant la diète ; continuez à boire les mêmes tisanes.

https://youtu.be/krnWUNadAQo

Sortie de diète : comment réintroduire les aliments

La démarche de sortie de diète consiste à réintroduire très progressivement les aliments ou les catégories d’aliments qui ont été supprimés pendant la diète : gras, sucre et produits d’origine animale.

1er jour : 1 pomme cuite

2ème jour : du poisson cuit vapeur, en petite quantité

3ème jour : 1 fruit de saison cuit (hormis ceux déconseillés par Hildegarde)

4ème jour : 1 filet d’huile de tournesol sur vos légumes

5ème jour : 1 morceau de volaille cuit vapeur

6ème jour : pas de nouveaux aliments

7ème jour : 1 jaune d’œuf poché

8ème jour : pas de nouveaux aliments

9ème jour :  1 yaourt.

Et plus tard un peu de fromage.

Comment sortir de la diète sans se tromper : être à l’écoute de votre corps

Bien comprendre ce que votre corps vous dit

L’essentiel pendant ce retour à une alimentation normale est d’être à l’écoute de votre corps. Mais pas une écoute superficielle. C’est-à-dire que j’écoute mon corps pas mes envies.

Prenons l’exemple du sucre. J’en parle d’expérience puisque j’étais accro au sucre et j’ai été libérée du sucre lors de ma 1ère diète avec Hildegarde. Pour être parfaitement honnête, je précise que j’avais fait un assainissement intestinal juste avant.

Si vous n’êtes pas attentif à ce qui s’est passé pendant votre diète vous allez, sans y prendre garde, retourner à vos anciennes et mauvaises habitudes. Attention, je ne suis pas en train de dire que la diète va résoudre tous vos problèmes alimentaires mais elle peut agir là où vous ne l’attendiez pas ! Donc, observez-vous !

Sans entrer dans le détail, pendant votre diète, puisque vous n’avez pas mangé de sucre, votre organisme qui continue à en avoir besoin, a puisé dans vos réserves et, si nécessaire, a fabriqué du sucre pour nourrir vos cellules et surtout votre cerveau.

Des papilles gustatives renouvelées

Pendant votre diète, vos papilles gustatives ont eu le temps de se renouveler entièrement ; ces nouvelles cellules n’ont pas l’habitude au goût sucré.

Pour toutes ces raisons, vous êtes prêts physiquement à faire des changements dans vos goûts alimentaires. Encore faut-il ne pas reprendre ses anciennes habitudes… par habitude. Votre cerveau peut effectivement retourner à ses automatismes par confort. C’est là où il faut être vigilent parce que vous pourriez passer à côté de quelque chose d’important pour votre santé.

Vous pouvez transposer cela pour le café ou tout autre aliment. Pour l’alcool et le tabac, d’autres mécanismes entrent en ligne de compte que je ne développerai pas ici aujourd’hui.

Je reviens à mon témoignage. Quand je dis que j’ai été libérée du sucre cela veut dire que je ne suis plus accro au sucre ; il m’arrive encore d’en manger, mais je ne consomme plus de sucres rajoutés. Je suis libre parce que je n’ai plus d’envies intempestives, de compulsions, je ne suis plus obligée d’arrêter ce que je suis en train de faire en pleine journée pour aller manger quelque chose de sucré ; je ne mets plus 3 tonnes de sucre dans mes boissons, dans mes yaourts. En un mot, je ne rajoute plus de sucre dans mes yaourts, dans mes boissons, je diminue les quantités de sucre dans mes recettes. Quand on me sert, par exemple, une pâtisserie industrielle ou même un gâteau maison avec beaucoup de sucre + du chocolat… j’ai du mal à en manger et je ne l’apprécie pas car c’est trop sucré.

Donc voilà le type de liberté que vous pouvez accueillir et surtout les bienfaits pour votre santé sur le long terme. Et puis ça libère vos papilles pour goûter d’autres saveurs.

En bref : la diète comment en sortir sans se tromper ?

Sortez de votre diète très progressivement sans retomber dans vos anciennes habitudes, sans reproduire vos anciens comportements. Accueillez la liberté que la diète vous apporte et vivez plus librement !

Je suis sûre que depuis que vous m’écoutez parler de diète, vous vous demandez bien combien de temps elle doit durer et bien je vous le dis dans la prochaine vidéo.

Si vous voulez être prévenu dès qu’elle paraîtra, abonnez-vous à ma chaine et laissez un pouce levé pour m’encourager. Je vous en remercie.

N’hésitez pas à me laisser vos questions ou vos remarques en commentaires, je vous répondrai avec plaisir 😊

A bientôt !

Signature de Christine Labbé Naturopathe

Besoin d’un conseil personnalisé, d’un accompagnement ?

UNE DIÈTE ÇA SE PRÉPARE

Une diète, ça se prépare !

Une diète, ça se prépare
Bien préparer sa diète pour bien la réussir !

Une série de vidéos (articles) pour tout savoir sur la diète. Aujourd’hui on se pose la question : une diète, c’est quoi ?

Nous l’avons dit dans les précédentes vidéos, une diète est un changement de régime alimentaire pour quelques jours seulement, un changement temporaire dans notre façon de nous alimenter, de manger, de boire afin de détoxiner notre organisme.

La nécessité de la transition

Selon les habitudes alimentaires que nous avons, selon que notre alimentation habituelle est très encrassante, il peut y avoir un gouffre entre ce que nous faisons au quotidien, dans notre vie de tous les jours et ce qu’il nous est proposé de faire pendant la diète.

Vous comprenez bien qu’il peut être malsain, voire même contre-productif d’effectuer ce changement de façon brutale. On ne passe pas du hamburger-frites aux courgettes cuites à l’eau du jour au lendemain sans prendre le risque que ça se passe mal physiologiquement mais psychologiquement aussi !

Il est donc nécessaire d’effectuer une passerelle, un SAS d’entrée dans la diète. Oui, une diète, ça se prépare !

https://youtu.be/qUOwSt5w4sU

En quoi consiste cette transition

Nous allons donc mettre en place une transition afin que le passage se fasse plus en douceur.

Alors comment ça se passe ?

Une préparation psychologique

La 1ère chose est de se préparer psychologiquement. C’est un peu ce que vous êtes en train de faire en écoutant cette vidéo (en lisant cet article) :

  1. Renseignez-vous
  2. Pesez le pour et le contre.
  3. Visualisez votre objectif.

Je vous encourage même à réaliser un tableau de visualisation afin de garder le cap sur votre but et ne rien lâcher. J’ai écrit un livret sur la préparation au changement alimentaire qui est tout à fait adapté dans le cas de la préparation à la diète. Si vous ne savez pas comment vous y prendre, je vous mets un lien dans la description de la vidéo afin que vous puissiez le recevoir gratuitement.

Si vous devez faire les repas pour toute la famille, il vous faudra être doublement motivé. Mais c’est tout à fait possible. Je vous dirai comment faire pour que cela soit plus facile.

Une préparation matérielle

Ensuite, il faut une préparation matérielle. Organisez vous afin de ne pas être invité à un repas d’affaire ou à un repas d’anniversaire en plein milieu de votre diète. Ça risque d’être compliqué !

Essayez de choisir une période où vous êtes calme, sans trop de contrariétés, sans surcharge de travail, si cela est possible ! Si vous êtes expert-comptable, ne programmer pas votre diète au moment des bilans par exemple ; ou si vous vendez des jouets, ne faites pas votre diète au moment de Noël. Vous avez compris le principe.

La liste de course

Enfin quand tout cela est en place. Faites une liste de course afin de ne manquer de rien pendant votre diète. Je vous déconseille vraiment d’aller courir dans les magasins au milieu de votre diète car vous serez confronté à de nombreuses tentations  !

Dans une prochaine vidéo, je vous indiquerai précisément ce dont vous avez besoin. Ne vous dites pas « Ah non cela je ne le prends pas, je m’en passerai ». La diète à l’école d’Hildegarde de Bingen est conçue afin d’éviter les carences, de soutenir les principaux organes émonctoires. Tout est étudié pour un résultat optimum. Soyez très scolaire, si je puis dire, ainsi et vous obtiendrez les meilleurs résultats.

Voilà côté organisation.

Comment ça se passe concrètement ?

Voyons maintenant comment ça se passe dans l’assiette.

Tout simplement, pendant les 2 ou 3 jours qui précèdent la diète, nous allons d’abord supprimer tous les excès.

Je vous donne quelques exemples pour mieux comprendre :

  • Si vous avez l’habitude de mettre de la mayo de partout et bien gardez juste un peu de mayo sur 1 seul plat. Puis arrêtez complètement.
  • Si vous buvez de l’alcool tous les jours, voire plusieurs fois par jour, conservez juste un petit verre de vin au repas de midi. Puis arrêtez complètement.
  • Pareil pour le café, le sucre, etc
  • On supprime
    • les fritures
    • Les viandes en sauce, puis les viandes
    • La charcuterie
    • les produits laitiers

Vous voyez ces 2 à 3 jours sont un palier pour faire les choses en douceur. C’est un décollage en douceur.

Se priver de cette étape, c’est comme vouloir atteindre le sommet de l’Himalaya sans s’y être préparé, sans entrainement. On est sûr que l’entreprise est vouée à l’échec.

Faites du sport

Encore une étape à franchir. Si vous n’avez aucune activité physique, si vous ne pratiquez aucun sport, si vous ne marchez jamais et bien il est tant de commencer doucement.

Dans ce cas la marche est le plus facile et le plus simple à mettre en place.

En résumé, une diète ça se prépare !

  1. Préparez-vous psychologiquement : listez vos motivations, accrochez les dans un endroit bien visible
  2. Choisissez le bon moment pour vous : pas d’invitation, pas de surcharge de travail
  3. Mettez dans vos placards et votre frigo tous les aliments dont vous aurez besoin
  4. On simplifie, on allège son assiette : alcool, sucre, gras, sauces, viandes, produits laitiers, voire tabac
  5. On met en place une activité physique modérée

Dans mes prochaines vidéos, je vous dis tout ce dont vous aurez besoin pour suivre correctement votre diète afin que vous puissiez faire vos courses en toute sérénité.

Si vous voulez être prévenu dès qu’elles paraîtront, abonnez-vous à ma chaine et laissez un pouce levé pour m’encourager. Je vous en remercie.

Signature de Christine Labbé Naturopathe

Table Ciqual

INTRODUIRE L’ÉPEAUTRE DANS SON ALIMENTATION SELON HILDEGARDE DE BINGEN + [1 VIDÉO]

Introduire l’épeautre dans son alimentation selon Hildegarde de Bingen

L'épeautre dans l'alimentation d'Hildegarde de Bingen
Quel épeautre et comment s’y prendre pour manger de l’épeautre ?

Cet article est le script d’une vidéo publiée dans le cadre de mon défi : 1 vidéo / jour pendant 30 jours pour répondre à vos questions sur votre alimentation et votre santé naturelle à l’école d’Hildegarde de Bingen. Aujourd’hui, la question concerne l’épeautre : comment bien introduire l’épeautre dans son alimentation selon Hildegarde de Bingen et comment bien le choisir ?

Avant de répondre à vos questions, je tiens à rappeler une évidence : je ne suis pas médecin. Mon rôle de naturopathe est de vous prodiguer des conseils en soutien ; votre pathologie quelle qu’elle soit doit être traitée par un médecin. Voilà c’est dit, je le répèterai à chaque vidéo afin d’éviter tout malentendu.

La question : introduire l’épeautre dans son alimentation selon Hildegarde de Bingen

Aujourd’hui je réponds à la question de Lucie, enfin à sa 1ère question car en fait Lucie me pose 3 questions :

Connaissant depuis peu les produits Hildegarde, j’ai donc commencé par le grand épeautre en grain. Seulement 2 cas de grains d’épeautre pèsent énormément dans les intestins, j’ai donc laissé pour l’instant…

Bravo Lucie ! Quand vous souhaitez changer votre alimentation pour une alimentation santé & plaisir à l’école d’Hildegarde de Bingen, il faut effectivement commencer par l’épeautre.

Cliquez sur l’image pour visionner la vidéo

Bien choisir son épeautre

Et bien ce n’est pas si simple car il existe un débat dans les milieux spécialisés dans l’alimentation et la thérapie d’Hildegarde :

Petit épeautre vs grand épeautre.

C’est un débat dans lequel je ne vais pas entrer. Je laisse aux spécialistes leurs argumentations scripturaires, historico-géographiques voire même nutritionnelles. Pourquoi ne pas prendre position ? Et bien tout simplement parce que dans chaque « camp » les bienfaits obtenus sont significatifs, voire même spectaculaires. Ce qui m’intéresse c’est votre santé et votre bien-être ! Donc selon les personnes je conseille soit l’un soit l’autre, même si j’ai une préférence pour le grand épeautre.

Il y a quand même quelques précautions importantes à suivre !

Le grand épeautre

Le grand épeautre est celui que je conseille plus facilement car il contient du gluten et se cuisine donc plus facilement. Vous pouvez faire un pain délicieux, de la pâtisserie, des gâteaux bien levés et bien moelleux. Je le précise car c’est essentiel : le gluten cet épeautre n’est pas allergisant car il ne contient pas d’agglutinines de blé ; il ne nuit donc pas à vos intestins.

C’est là qu’il faut être attentif ! Il faut impérativement acheter du grand épeautre non hybridé avec du blé.  L’épeautre a été hybridé avec du blé afin d’en augmenter les rendements. Mais en conséquence , la problématique du gluten du blé se retrouve avec cet épeautre hybridé ! Il n’a donc aucun intérêt et provoque les mêmes réactions que le blé ! Donc je le répète : achetez du grand épeautre non hybridé.

Vous ne trouvez pas ce grand épeautre non hybridé en magasin bio il faut l’acheter auprès des fournisseurs spécialisés dans les produits hildegardiens. Vous pouvez peut-être trouver un producteur près de chez vous si vous habitez dans le nord de la France.

Voici les variétés conseillées (triticum spelta) : Oberkulmer, tyrolien ruge, ostro, souabencorn.

Le petit épeautre

Je conseille souvent le petit épeautre aux personnes atteintes de maladies inflammatoires de l’intestin, notamment en cas de maladie cœliaque. Ce petit épeautre ne contient pas de gluten. Vous le trouvez facilement en magasin bio et si vous habitez dans le sud de la France, vous avez peut-être un producteur près de chez vous. Vous le trouvez également chez les fournisseurs habituels de produits hildegardiens. Son « vrai nom » est engrain.

Pour un produit de qualité, choisissez un véritable petit épeautre français (triticum monococcum) ou un petit épeautre italien (triticum dicoccum).

Je vous détaillerai toutes les qualités nutritionnelles de l’épeautre et toutes ces vertus dans d’autres vidéos parce que ça serait trop long de le faire ici et j’en reviens donc à la remarque de Lucie qui dit que l’épeautre pèse sur ces intestins.

Bien digérer l’épeautre

Bien choisir l’épeautre

Compte tenu de ce que je viens de dire, la 1ère chose à faire Lucie c’est de vérifier que vous avez acheté un des épeautres dont j’ai parlé au début de cette vidéo

  • Soit un grand épeautre non hybridé : Oberkulmer, tyrolien ruge, ostro, souabencorn
  • Soit un véritable petit épeautre français (triticum monococcum) ou un petit épeautre italien (triticum dicoccum).

Manger lentement et mâcher suffisamment

Lucie, comment mangez-vous ? Je constate que la quasi-totalité des personnes que je reçois en consultation et qui ont des problèmes de digestion ne mâche pas suffisamment. Savez-vous qu’il faut mâcher environ 20 fois chaque bouchée ? En fait, le bol alimentaire doit être liquide lorsque vous l’avalez. S’il n’est pas assez broyé, vous donnerez davantage de travail à votre estomac et vous risquez d’avoir du mal à digérer

La salive

Lucie avez-vous suffisamment de salive ? Le rôle de la salive est double. D’une part, la salive contient une enzyme, l’amylase, qui sert à prédigérer l’amidon (sucre complexe des végétaux) et à en faciliter l’absorption. D’autre part, la salive humecte les aliments et forme ainsi le bol alimentaire.

Un système digestif en bonne santé

Lucie, votre estomac et vos intestins fonctionnent-ils bien ?

Vous voyez que le processus de digestion est une chaine et si un élément de la chaine dysfonctionne c’est toute la digestion qui peut avoir du mal à fonctionner !

Un changement alimentaire par étape

Sachez également qu’un changement alimentaire ne se fait jamais brutalement. N’hésitez pas à faire des étapes et à augmenter les quantités d’épeautre progressivement !

En conclusion : comment bien introduire l’épeautre dans son alimentation selon Hildegarde de Bingen

Pour le plaisir et pour la santé, mettez de l’épeautre dans votre assiette à chaque repas. C’est facile !

L’épeautre est une céréale pleines de vertus. Pour bien le digérer :

  1. Choisissez un épeautre de qualité
  2. Prenez le temps de manger calmement et mâcher chaque bouchée longuement
  3. Introduisez l’épeautre petit à petit.

Voilà Lucie, j’espère qu’avec toutes ces informations, vous pourrez, au final, mettre de l’épeautre dans votre assiette à chaque repas pour une santé au top.

Vous aussi, comme Lucie, n’hésitez pas à me laisser votre question en commentaire et je vous répondrai dans une prochaine vidéo ! Surtout n’oubliez pas de vous abonner à ma chaine pour être informé dès qu’une nouvelle vidéo paraîtra !

Signature de Christine Labbé Naturopathe

Table Ciqual

LE POIREAU DANS L’ALIMENTATION SELON HILDEGARDE DE BINGEN

Le poireau dans l’alimentation selon Hildegarde de Bingen

Le poireau dans l'alimentation selon Hildegarde de Bingen
Le poireau : un poison ?

Cet article est le script d’une vidéo publiée dans le cadre de mon défi : 1 vidéo / jour pendant 30 jours pour répondre à vos questions sur votre santé naturelle à l’école d’Hildegarde de Bingen. Aujourd’hui, la question concerne le poireau dans la l’alimentation selon Hildegarde de Bingen.

Continuer la lecture de « LE POIREAU DANS L’ALIMENTATION SELON HILDEGARDE DE BINGEN »

TOUTES LES BONNES RAISONS DE SUIVRE UNE DIETE + [1 VIDE0]

Mais pourquoi donc suivre une diète ?

Une série de vidéos (articles) pour tout savoir sur la diète à l’école d’Hildegarde de Bingen. Aujourd’hui on se pose la question : pourquoi suivre une diète ?

Pourquoi suivre une diète ?
Une diète pour quels bienfaits ?
Continuer la lecture de « TOUTES LES BONNES RAISONS DE SUIVRE UNE DIETE + [1 VIDE0] »

UNE DIÈTE : C’EST QUOI AU JUSTE? [+ 1 VIDÉO]

Une diète, c’est quoi ?

Une série de vidéos (articles) pour tout savoir sur la diète. Aujourd’hui on se pose la question : une diète, c’est quoi ?

Une diète c'est quoi ?
Bien savoir ce qu’est une diète pour bien la réussir !
Continuer la lecture de « UNE DIÈTE : C’EST QUOI AU JUSTE? [+ 1 VIDÉO] »

VAINCRE LE BURN-OUT GRÂCE À L’ALIMENTATION DE LA JOIE

Vaincre le burn-out grâce à l’alimentation de la joie d’Hildegarde de Bingen

 Dans cet article, vous trouverez les bases d’une alimentation saine qui vous permettra de retrouver la joie et de l’énergie et ainsi de sortir du burn-out qui a fait basculer votre vie.
Cet article participe à l’événement inter-blogueurs organisé par le blog Merveilleuses-Jacquelines.com, “le burn-out, ça n’arrive pas qu’aux autres”.

Vaincre le burn- out grâce à l'alimentation de la joie
Une alimentation spécifique qui vous donne de la joie et de l’énergie !
Continuer la lecture de « VAINCRE LE BURN-OUT GRÂCE À L’ALIMENTATION DE LA JOIE »

CRÊPE À LA MODE D’HILDEGARDE UN DÉLICE DE GOURMANDISE + [la recette à télécharger]

Crêpe à la mode d’Hildegarde de Bingen :
un délice de gourmandise

Je vous livre cette semaine ma meilleure recette de crêpes
à la mode d’Hildegarde de Bingen.

Crêpes à la mode d'Hildegarde de Bingen : un délice de gourmandise - La recette
Le soleil dans votre assiette
Continuer la lecture de « CRÊPE À LA MODE D’HILDEGARDE UN DÉLICE DE GOURMANDISE + [la recette à télécharger] »

MENU DE NOËL SANTÉ ET PLAISIR : LA FARANDOLE DE VERRINES + [3 RECETTES À TÉLÉCHARGER]

Menu de Noël santé et plaisir :
la farandole de verrines

Menu de Noël santé et plaisir : farandole de verrines
L’esprit de Noël !

Avec le temps qui passe, les préparatifs de Noël s’accélèrent et s’intensifient ! J’espère que vous avez pris le temps de tester les 2 précédentes recettes et donc, que, du côté cuisine, cette année ce sera no stress 🌟. On garde le plaisir et la santé et on évacue complètement toute agitation ! Je vous livre la dernière étape du menu de Noël santé et plaisir : la farandole de verrines. 🎄

Continuer la lecture de « MENU DE NOËL SANTÉ ET PLAISIR : LA FARANDOLE DE VERRINES + [3 RECETTES À TÉLÉCHARGER] »

MENU DE NOËL SANTÉ ET PLAISIR : LES MÉDAILLONS DE CHEVREUIL [+ LA RECETTE À TÉLÉCHARGER]

Menu de Noël santé et plaisir :
médaillons de chevreuil aux poires

Menu de Noël santé & plaisir : les médaillons de chevreuil aux poires

Tenez ferme dans vos résolutions : cette année, le menu de Noël mariera santé et plaisir ! Et bien sûr, il sera festif. Mais là vous paniquez un peu parce que cela vous semble tout simplement impossible… No stress, je suis là pour vous accompagner et vous conseiller.

Continuer la lecture de « MENU DE NOËL SANTÉ ET PLAISIR : LES MÉDAILLONS DE CHEVREUIL [+ LA RECETTE À TÉLÉCHARGER] »