L’HYPERSIALORRHÉE DANS LA THÉRAPIE D’HILDEGARDE DE BINGEN

L’hypersialorrhée dans la thérapie d’Hildegarde de Bingen

Aujourd’hui je vous parle d’hypersialorrhée. Je vous donne 3 conseils pour la diminuer voire la dompter naturellement avec Hildegarde de Bingen.

L’hypersialorrhée dans la thérapie d’Hildegarde de Bingen
Ne subissez plus les désagréments de votre hypersalivation !
Avant de répondre à vos questions, je tiens à rappeler une évidence : je ne suis pas médecin. Mon rôle de naturopathe est de vous prodiguer des conseils en soutien ; votre pathologie quelle qu’elle soit doit être traitée par un médecin. Voilà c’est dit, je le répèterai à chaque vidéo afin d’éviter tout malentendu.

L’hypersialorrhée, c’est quoi ?

Les glandes salivaires produisent chaque jour environ 1.5 litres de salive.

Les personnes atteintes d’hypersialorrhée souffre d’une sécrétion surabondante de salive et du fluide muqueux buccal. On l’appelle également hypersalivation, hypersialie, ptyalisme. Ce dernier mot vient du grec ptualismo qui signifie crachat.

Cette hypersialie peut se manifester par quelques dépôts blancs aux commissures des lèvres ou quelques postillons. Mais cette production excessive de salive quand elle est extrême peut être invalidante et pousser les personnes qui en souffrent à l’isolement. Ainsi elle a des répercussions sur la vie sociale, professionnelle et amoureuse.

L’hypersalivation peut entraîner des « fausses routes », des difficultés à s’exprimer, des pneumonies dites « d’aspiration ». Si la personne incommodée crache la salive en excès, cela peut entrainer une déshydratation à laquelle il faudra remédier en buvant davantage.

L’hypersialorrhée, d’où ça vient ?

De nombreuses causes

Il existe de nombreuses causes possibles à l’hypersialorrhée :

Dans la bouche :

  • une infection dentaire, une infection buccale
  • un aphte
  • une irritation due à une dent cassée, abîmée ou à une prothèse dentaire mal installée
  • une gingivite
  • des problèmes fonctionnels de la langue

Une autre inflammation

  • de la muqueuse située dans la bouche (stomatite)
  • des amygdales
  • du pharynx

Du système digestif

  • des problèmes au niveau de l’œsophage
  • des nausées, vomissements
  • les problèmes d’estomac, comme un ulcère gastrique ou une inflammation de la muqueuse de l’estomac (gastrite)
  • une crise de foie

D’autres causes

  • une mononucléose infectieuse
  • une intoxication médicamenteuse ou la prise de certains médicaments, dont la clozapine, un antipsychotique
  • des lésions nerveuses
  • maladie de Parkinson
  • suite d’un AVC
  • sclérose en plaque

Et pour les causes les plus rares

  • la rage
  • cancer de l’œsophage
  • tumeur au cerveau
  • atteinte neurologique
  • empoisonnement à l’arsenic

La grossesse

Ce phénomène est rare pendant la grossesse mais il est important de savoir qu’il existe. Il s’observe généralement au début de la grossesse et s’arrête le plus souvent vers le 4ème mois. Chez certaines femmes il se poursuit jusqu’à l’accouchement voire quelques semaines après.

Les causes n’en sont pas connues. Les bouleversements hormonaux ou les reflux gastriques sont souvent incriminés.

Traitements de l’hypersialorrhée

La 1ère chose bien sûr est de déterminée la cause de cette hypersalivation et d’agir sur la cause.

Le bon réflexe est de commencer par consulter un dentiste afin d’éliminer les causes les plus courantes.

Si le dentiste n’est pas concerné, consultez votre médecin qui pourra poursuivre les investigations et vous orienter vers un spécialiste si nécessaire.

L’hypersialorrhée dans la thérapie d’Hildegarde de Bingen

Là aussi l’approche sera différente en fonction de la cause. Si l’hypersialorrhée est importante et est installée depuis longtemps, prendre contact avec un naturopathe formé à la thérapie d’Hildegarde de Bingen peut s’avérer nécessaire.

Je vais m’attacher ici à vous présenter 3 conseils d’Hildegarde spécifique à l’hypersalivation.

J’aimerais toutefois vous rappeler l’importance d’avoir au quotidien une alimentation saine à base de légumes et d’épeautre.

Conseil naturel 1 : Le coing

“Et celui qui produit beaucoup de salive mangera souvent de ce fruit, bouilli ou rôti : il assèchera l’intérieur de son organisme, de sorte que la salive en lui diminue”

Physica IV – Le cognassier – Hildegarde de Bingen

Evitez les confitures et les pâtes de coing trop sucrées. Je vous renvoie vers la recette d’une compote de coing délicieuse. A consommer au quotidien !

La recette de la compote de coing qui vous veut du bien

Conseil naturel 2 : La purgation

Dans le livre des Causes et Remèdes, Hildegarde consacre un chapitre à « l’évacuation de la salive et de la morve ». Elle nous y donne la recette de pilules à base d’aigremoine, galanga, géranium, polipode et grande chélidoine. Fort heureusement, nous trouvons ces pilules prêtes à l’emploi chez certains fournisseurs de produits d’Hildegarde.

Ces gélules se prennent le matin à jeun alors que l’on est encore alité. Après les avoir consommées, il convient de rester au lit, bien au chaud encore 15 mn, le temps que leur effet s’initie. On peut alors se lever et marcher un peu, toujours en prenant soin d’être bien couvert et d’avoir bien chaud, sans toutefois s’exposer au soleil ou à des chaleurs trop fortes.

Conseil naturel 3 : la diète

Suivre une diète 1 à 2 fois par an peut être salutaire et bénéfique à notre santé. Pour ceux qui le peuvent, elle représente un bon moyen de détoxiner l’organisme et de raviver en eux la force vitale nécessaire au corps et à l’esprit pour rester ou recouvrer la santé.

J’ai réalisé une série d’articles et de vidéos que j’ai fait sur ce sujet. Je vous y explique pas à pas comment vous préparer et organiser votre diète. Je vous mets également en garde contre les erreurs à ne surtout pas commettre !

Pour tout savoir de A à Z sur la diète végétalienne à l’épeautre

L’hypersialorrhée dans la thérapie d’Hildegarde de Bingen – En bref

Voici les bonnes habitudes à adopter au quotidien si vous souffrez d’hypersialorrhée, quelle que soit l’importance des symptômes.

➡️ Avoir une alimentation saine à base de légumes (particulièrement ceux conseillés par Hildegarde) et d’épeautre

➡️ Pratiquer une activité physique qui aide à la détoxination naturelle du corps

➡️ Consommer régulièrement du coing

➡️ Faire une cure de gélules purgatives dont Hildegarde à donner la recette

➡️ Suivre une diète végétalienne à l’épeautre.

N’hésitez pas à me laisser votre question en commentaire et je vous répondrai dans une prochaine vidéo (article) ! Surtout n’oubliez pas de vous abonner à ma chaine et à mon blog pour être informé des parutions !

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur vos réseaux sociaux et auprès de vos amis 🙂

Signature de Christine Labbé Naturopathe