POSER LES FONDATIONS D’UNE ALIMENTATION SAINE AVEC HILDEGARDE DE BINGEN

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  

#mondéfi semaine 1

Adopter une alimentation saine en 26 semaines avec Hildegarde de Bingen

Semaine 1 : Poser les fondations

Fondation d'une alimentation saine : l'épeautre

Je suis heureuse de vous retrouver pour cette 1ère semaine de défi « adopter une alimentation saine en 26 semaines avec Hildegarde de Bingen  ». Et je tiens à vous féliciter d’avoir choisi de prendre soin de vous et de vous être décidés pour une vie plus saine.

Cette semaine nous allons mettre en place un aliment important dans l’alimentation selon Hildegarde de Bingen. Je dirais même essentiel. Et oui, cette 1ère étape consiste, en quelque sorte, à poser les fondations. Cet aliment va vous apporter tellement de bienfaits, il est tellement bon et tellement facile à cuisiner que vous n’allez pas en revenir ! Allez, je vous emmène avec moi pour une petite démonstration. Vous me suivez ?

1. L’épeautre, un aliment d’exception

Dans cette première étape, je vous propose de découvrir l’épeautre. Pourquoi commencer par l’épeautre me direz-vous ? Et bien tout simplement parce que l’épeautre est un aliment d’exception ! Et je n’exagère en rien ; les personnes que je reçois en consultation obtiennent déjà des améliorations de leur santé rien qu’en mangeant de l’épeautre. C’est aussi mon expérience personnelle.

Ces petits tracas qui nous empoisonnent la vieVous savez tous ces petits soucis qui vous empoisonnent la vie : une mauvaise digestion, un transit un peu fainéant, le sommeil qui tarde à venir, les kilos disgracieux qui s’accumulent… et je pourrais encore en rajouter beaucoup de ces petits tracas du quotidien qui finalement vous gâchent la vie. On se dit que ça va, mais en fait, on ne se sent pas tout à fait bien.

Et bien oui, l’épeautre peut apporter à lui seul un début de solution à tous ces petits embêtements.

2. L’épeautre, aliment d’une richesse incomparable

Vous vous dites que j’exagère ? Que j’en rajoute un peu ? L’épeautre est un aliment d’une richesse exceptionnelle en nutriments. Je vais vous en donner ici les grandes lignes car il faudrait un livre complet pour vous les détailler. Mais voici ce que vous devez savoir.

Je cite ici le livre de Guy Avril « L’épeautre source de vitalité » qui résume très bien ce que nous trouvons dans l’épeautre :

  • « 45 minéraux et oligoéléments nécessaires notamment à la formation et à la régénération des os et des cartilages. Les minéraux aident à soulager le stress et évitent ainsi la production excessive d’acides biliaires, qui sont la cause du mécanisme d’inflammation pouvant conduire aux maladies d’auto agression
  • Les vitamines présentes en quasi-totalité agissent à différents niveaux du métabolisme des tissus et ont toutes des propriétés antioxydantes
  • Les glucides ou hydrates de carbone présents en proportion adéquate, correspondant parfaitement à notre besoin vital
  • Des lipides, graisses saturées, présents en quantité non négligeable. Ils jouent un rôle important au niveau du tissu nerveux et de notre système de défense
  • Des protides constitués d’acides aminés en proportions équilibrées

On peut donc considérer que l’épeautre est un aliment quasi complet qui peut satisfaire tous les besoins de notre organisme ».

Voilà, je m’arrête là pour ce qui concerne les richesses de l’épeautre car cela pourrait devenir fastidieux. J’aurai, de toute façon, l’occasion de développer d’autres bienfaits en d’autres temps.

Alors là, je sens que je vous ai convaincus !

3. L’épeautre, un trésor de bienfaits dans mon assiette

Grâce à tous ses bons nutriments, l’épeautre consommé au quotidien vous apporte des trésors de bienfaits et vous fait retrouver le chemin de la joie et de la santé :

  • Digestion facilitée : son gluten est tout à fait digeste, il ne contient que peu d’anti-enzymes
  • Métabolismes du sucre et des graisses équilibrés
  • Circulation sanguine améliorée
  • Équilibre psychique restauré. La joie est de retour !
  • Résistance aux infections augmentée
  • Maladies chroniques inflammatoires combattues
  • Insomnies envolées

Alimentation de la joie

4. L’épeautre, une céréale facile à cuisiner

Là, je vous sens un peu rassurés ! Et oui, on a toujours tendance à croire que ce qui est bon va être compliqué et que ce qui est bien va demander des efforts surhumains. Avec l’épeautre c’est carrément l’inverse ;  je vous dis les choses en une phrase lapidaire : l’épeautre se cuisine comme le blé ! Alors, ce n’est pas trop facile ? Vous n’avez plus aucune excuse pour ne pas vous y mettre !

Je vous rappelle une méthode que l’on a plus l’habitude de pratiquer car aujourd’hui tout est trafiqué pour aller plus vite. Si vous avez l’habitude de manger d’autres céréales ou des légumineuses vous connaissez bien cette pratique. Voici comment préparer les grains entiers d’épeautre :

a) Rincez les grains jusqu’à obtenir une eau claire
b) Faites-les tremper dans au moins 2 fois leur volume d’eau pendant 12 à 24 heures
c) Rincez à nouveau
d) Faites-les cuire à feu doux dans une 1.5 fois leur volume d’eau pendant environ 40 mn. En fin de cuisson, laissez gonfler environ 10 minutes feu éteint

5. L’épeautre, une céréale qui se décline

Epeautre en grainsPâtes d'épeautre

  • Grains entiers d’épeautre. Le grain n’est pas du tout décortiqué ; c’est en les consommant sous cette forme que vous bénéficierez du plus grand nombre de nutriments. Utilisez la méthode ci-dessus pour les cuire. Compter 50 grammes par personne
  • Riz ou perlé ou kernotto d’épeautre. Le grain est débarrassé du cuticule et poli. Rincez-le avant cuisson, le trempage n’est pas nécessaire mais il réduit le temps de cuisson. Il cuit plus rapidement que le grain entier
  • Concassé ou broyé au boulgour. Le grain est décortiqué, précuit puis grossièrement broyé. Il cuit assez vite. Il peut servir à épaissir des soupes, faire des gratins et des galettes
  • Égrugé au gruau. Le grain décortiqué est d’une mouture plus fine que le concassé. Personnellement c’est celui que j’utilise pour préparer l’habermus de mon petit-déjeuner
  • La semoule est obtenue par une monture assez fine du grain décortiqué. Elle s’utilise pour réaliser de bons desserts, des omelettes… Personnellement, je l’aime bien en soupe avec quelques épices pour les jours de jeûne par exemple.
    On trouve également de la semoule précuite, couscous, très pratique car il suffit de rajouter le même poids d’eau bouillante, de couvrir 3 minutes et c’est prêt à être dégusté !
  • Les pâtes. Vous avez le choix entre pâtes blanches, semi- complètes ou complètes, entre différentes formes et vous les trouvez même en lasagnes !
  • Les flocons fins sont ultralégers. Ils peuvent épaissir une soupe, la pâte à crêpe et entrer dans la recette d’une farce…
  • Les flakes. À consommer avec modération car ils sont additionnés de sucre, mais peuvent plaire aux enfants…
  • La farine. Elle existe en différentes montures de T 45 à T 150 (plus le chiffre est élevé, plus la farine est complète). Elle s’utilise comme la farine de blé
  • Les biscottes. Personnellement je vous les déconseille car elles sont confectionnées à partir d’un pain beurré qui est recuit.
  • Les galettes soufflées
  • Le café. Il est obtenu par la torréfaction de grains d’épeautre. On le trouve en grains, il se prépare alors comme une décoction ou sous forme de café soluble, on ajoute simplement de l’eau chaude sur la poudre
  • La bière est réalisée à partir du malt d’épeautre, du malt d’orge et de houblon. Mon mari l’adore, nos amis aussi !

Vous voyez, il y a du choix pour varier les plaisirs.

Bière d'épeautre

6. L’épeautre, un peu d’attention !

Afin de bénéficier de tous les bons apports de l’épeautre, il faut veiller à la qualité de l’épeautre que vous achetez ; c’est essentiel.

Champ d'épeautre

Vous trouverez trois sortes d’épeautre :

  • Le petit épeautre ou engrain qui pousse dans les régions avec un temps plutôt sec
  • L’amidonnier ou farro utilisé en général pour la confection des pâtes
  • Le grand épeautre que l’on retrouve dans les régions plus humides, en effet sa tête plus courbée le protège des méfaits de l’humidité.

C’est pour ce dernier qu’il faut être attentif lors de vos achats. Si vous souhaitez acheter du grand épeautre, il faut toujours choisir du grand épeautre non hybridé à l’exclusion de tout autre.

En effet, afin d’en améliorer les rendements, le grand épeautre a été hybridé (c’est-à-dire croisé) avec du blé ce qui a pour conséquence d’en altérer la qualité nutritionnelle. Dans cet épeautre hybridé, on retrouve notamment les méfaits du gluten du blé alors que le gluten de l’épeautre non hybridé n’est pas allergisant et est très bien toléré par tous.

Côté pratique, où acheter de l’épeautre ?

→  Vous trouverez du petit épeautre en magasin bio, chez des producteurs locaux éventuellement, et chez les revendeurs spécialisés

→  Le grand épeautre non hybridé se trouve éventuellement chez les producteurs locaux, et chez les revendeurs spécialisés

Les 3 principaux revendeurs spécialisés sont :

Grenier d’épeautre
Jardins d’Hildegarde
Jura (si vous vous débrouillez un peu en allemand)

7. L’épeautre, que dois-je faire cette semaine ?

Post-il - Gerd Altmann

⊗   Je relis cet article

⊗  Je me renseigne autour de chez moi pour savoir si un producteur cultive
de l’engrain ou du grand épeautre non hybridé

⊗  Je consulte les sites des revendeurs spécialisés et choisis celui qui me
convient le mieux

⊗  Je passe ma commande de produits diversifiés, en petite quantité au
début afin de vérifier ce qui me convient le mieux.

⊗  J’attends avec impatience ma commande, comme un enfant qui attend
son cadeau d’anniversaire, en imaginant tous les bienfaits que je vais
mettre dans mon assiette !

⊗  Dès réception de mes produits, je propose de l’épeautre au repas suivant,
sans attendre !

⊗  Je place un magnet sur le frigo ou un post-it sur un placard de la cuisine,
bien en vue : cette semaine, je mange de l’épeautre !

⊗  Je poste mes premières impressions sous cet article. Pourquoi est-ce
important ? Parce que nous allons nous soutenir les uns les autres, nous
allons nous booster et avancer ensemble ! En nous engageant
devant les autres, cela nous  motive à continuer !

A imprimer :  Ce que je dois faire cette semaine

 

Ce que je retiens :

L’épeautre non hybridé est une céréale favorable à ma santé et facile à cuisiner. Mon objectif est d’en manger à chaque repas afin d’en retirer un maximum de bienfaits. Selon mes envies et mon tempérament, je commence petit à petit ou… plus rapidement.

 

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de passer à l’action et surtout de vous régaler avec cette céréale extraordinaire ! Je vous dis à la semaine prochaine 🙂

Je laisse le dernier mot à Hildegarde de Bingen ( Physica V)

Hildegarde de bingen

« L’épeautre est un excellent grain, de nature chaude, gros et plein de force, et plus doux que les autres grains : à celui qui le mange, il donne une chair de qualité, et fournit du sang de qualité. Il donne un esprit joyeux et met de l’allégresse dans l’esprit de l’homme. Sous quelque forme qu’on le mange, soit sous forme de pain, soit dans d’autres préparations, il est bon et agréable.

Si quelqu’un est si affaibli que sa faiblesse l’empêche même de manger, prendre des grains entiers d’épeautre, les faire cuire dans de l’eau, en ajoutant de la graisse ou du jaune d’œuf ; de la sorte, il aura meilleur goût et sera consommé plus facilement : en donner au malade pour qu’il en mange, et, comme un bon et sain onguent, cela le guérit de l’intérieur. »

But - Tumisu

On ne lâche rien ! Bonne semaine…

J’espère que cet article vous est utile et vous  donne envie
d’aller plus loin pour votre santé et celle de vos proches !

N’hésitez pas à me poser vos questions, à partager, à liker  !

Portez-vous bien, prenez soin de vous.

Sources : “L’épeautre source de vitalité” Guy Avril

Photos from Pixabay  : GraphicMama-team / OpenClipart-Vectors / Prawny / gaetano28 / / Peter H / Hans Braxmeier/ Gerd Altmann / /Timisu


Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
    20
    Partages
  • 19
  •  
  • 1
  •  

Une réflexion sur « POSER LES FONDATIONS D’UNE ALIMENTATION SAINE AVEC HILDEGARDE DE BINGEN »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *