INTRODUIRE L’ÉPEAUTRE DANS SON ALIMENTATION SELON HILDEGARDE DE BINGEN + [1 VIDÉO]

Introduire l’épeautre dans son alimentation selon Hildegarde de Bingen

Cet article est le script d’une vidéo publiée dans le cadre de mon défi : 1 vidéo / jour pendant 30 jours pour répondre à vos questions sur votre alimentation et votre santé naturelle à l’école d’Hildegarde de Bingen. Aujourd’hui, la question concerne l’épeautre : comment bien introduire l’épeautre dans son alimentation selon Hildegarde de Bingen et comment bien le choisir ?

L'épeautre dans l'alimentation d'Hildegarde de Bingen
Quel épeautre et comment s’y prendre pour manger de l’épeautre ?
Avant de répondre à vos questions, je tiens à rappeler une évidence : je ne suis pas médecin. Mon rôle de naturopathe est de vous prodiguer des conseils en soutien ; votre pathologie quelle qu’elle soit doit être traitée par un médecin. Voilà c’est dit, je le répèterai à chaque vidéo afin d’éviter tout malentendu.

La question : introduire l’épeautre dans son alimentation selon Hildegarde de Bingen

Aujourd’hui je réponds à la question de Lucie, enfin à sa 1ère question car en fait Lucie me pose 3 questions :

Connaissant depuis peu les produits Hildegarde, j’ai donc commencé par le grand épeautre en grain. Seulement 2 cas de grains d’épeautre pèsent énormément dans les intestins, j’ai donc laissé pour l’instant…

Bravo Lucie ! Quand vous souhaitez changer votre alimentation pour une alimentation santé & plaisir à l’école d’Hildegarde de Bingen, il faut effectivement commencer par l’épeautre.

Cliquez sur l’image pour visionner la vidéo

Bien choisir son épeautre

Et bien ce n’est pas si simple car il existe un débat dans les milieux spécialisés dans l’alimentation et la thérapie d’Hildegarde :

Petit épeautre vs grand épeautre.

C’est un débat dans lequel je ne vais pas entrer. Je laisse aux spécialistes leurs argumentations scripturaires, historico-géographiques voire même nutritionnelles. Pourquoi ne pas prendre position ? Et bien tout simplement parce que dans chaque « camp » les bienfaits obtenus sont significatifs, voire même spectaculaires. Ce qui m’intéresse c’est votre santé et votre bien-être ! Donc selon les personnes je conseille soit l’un soit l’autre, même si j’ai une préférence pour le grand épeautre.

Il y a quand même quelques précautions importantes à suivre !

Le grand épeautre

Le grand épeautre est celui que je conseille plus facilement car il contient du gluten et se cuisine donc plus facilement. Vous pouvez faire un pain délicieux, de la pâtisserie, des gâteaux bien levés et bien moelleux. Je le précise car c’est essentiel : le gluten cet épeautre n’est pas allergisant car il ne contient pas d’agglutinines de blé ; il ne nuit donc pas à vos intestins.

C’est là qu’il faut être attentif ! Il faut impérativement acheter du grand épeautre non hybridé avec du blé.  L’épeautre a été hybridé avec du blé afin d’en augmenter les rendements. Mais en conséquence , la problématique du gluten du blé se retrouve avec cet épeautre hybridé ! Il n’a donc aucun intérêt et provoque les mêmes réactions que le blé ! Donc je le répète : achetez du grand épeautre non hybridé.

Vous ne trouvez pas ce grand épeautre non hybridé en magasin bio il faut l’acheter auprès des fournisseurs spécialisés dans les produits hildegardiens. Vous pouvez peut-être trouver un producteur près de chez vous si vous habitez dans le nord de la France.

Voici les variétés conseillées (triticum spelta) : Oberkulmer, tyrolien ruge, ostro, souabencorn.

Le petit épeautre

Je conseille souvent le petit épeautre aux personnes atteintes de maladies inflammatoires de l’intestin, notamment en cas de maladie cœliaque. Ce petit épeautre ne contient pas de gluten. Vous le trouvez facilement en magasin bio et si vous habitez dans le sud de la France, vous avez peut-être un producteur près de chez vous. Vous le trouvez également chez les fournisseurs habituels de produits hildegardiens. Son « vrai nom » est engrain.

Pour un produit de qualité, choisissez un véritable petit épeautre français (triticum monococcum) ou un petit épeautre italien (triticum dicoccum).

Je vous détaillerai toutes les qualités nutritionnelles de l’épeautre et toutes ces vertus dans d’autres vidéos parce que ça serait trop long de le faire ici et j’en reviens donc à la remarque de Lucie qui dit que l’épeautre pèse sur ces intestins.

Bien digérer l’épeautre

Bien choisir l’épeautre

Compte tenu de ce que je viens de dire, la 1ère chose à faire Lucie c’est de vérifier que vous avez acheté un des épeautres dont j’ai parlé au début de cette vidéo

  • Soit un grand épeautre non hybridé : Oberkulmer, tyrolien ruge, ostro, souabencorn
  • Soit un véritable petit épeautre français (triticum monococcum) ou un petit épeautre italien (triticum dicoccum).

Manger lentement et mâcher suffisamment

Lucie, comment mangez-vous ? Je constate que la quasi-totalité des personnes que je reçois en consultation et qui ont des problèmes de digestion ne mâche pas suffisamment. Savez-vous qu’il faut mâcher environ 20 fois chaque bouchée ? En fait, le bol alimentaire doit être liquide lorsque vous l’avalez. S’il n’est pas assez broyé, vous donnerez davantage de travail à votre estomac et vous risquez d’avoir du mal à digérer

La salive

Lucie avez-vous suffisamment de salive ? Le rôle de la salive est double. D’une part, la salive contient une enzyme, l’amylase, qui sert à prédigérer l’amidon (sucre complexe des végétaux) et à en faciliter l’absorption. D’autre part, la salive humecte les aliments et forme ainsi le bol alimentaire.

Un système digestif en bonne santé

Lucie, votre estomac et vos intestins fonctionnent-ils bien ?

Vous voyez que le processus de digestion est une chaine et si un élément de la chaine dysfonctionne c’est toute la digestion qui peut avoir du mal à fonctionner !

Un changement alimentaire par étape

Sachez également qu’un changement alimentaire ne se fait jamais brutalement. N’hésitez pas à faire des étapes et à augmenter les quantités d’épeautre progressivement !

En conclusion : comment bien introduire l’épeautre dans son alimentation selon Hildegarde de Bingen

Pour le plaisir et pour la santé, mettez de l’épeautre dans votre assiette à chaque repas. C’est facile !

L’épeautre est une céréale pleines de vertus. Pour bien le digérer :

  1. Choisissez un épeautre de qualité
  2. Prenez le temps de manger calmement et mâcher chaque bouchée longuement
  3. Introduisez l’épeautre petit à petit.

Voilà Lucie, j’espère qu’avec toutes ces informations, vous pourrez, au final, mettre de l’épeautre dans votre assiette à chaque repas pour une santé au top.

Vous aussi, comme Lucie, n’hésitez pas à me laisser votre question en commentaire et je vous répondrai dans une prochaine vidéo ! Surtout n’oubliez pas de vous abonner à ma chaine pour être informé dès qu’une nouvelle vidéo paraîtra !

Signature de Christine Labbé Naturopathe

Table Ciqual

Vous avez aimé cet article, partagez-le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

3 réflexions sur « INTRODUIRE L’ÉPEAUTRE DANS SON ALIMENTATION SELON HILDEGARDE DE BINGEN + [1 VIDÉO] »

  1. Bonjour j’ai une petite astuce de cuisine, habituellement quand je fais cuire des légumineuses je mets dans ma casserole un morceau d’algue Kombu pour gagner du temps de cuisson, j’ai testé sur l’épeautre, cela fonctionne très bien aussi, je fais cuire avec l’algue en plus des épices, le petit épeautre en 20mn et le grand épeautre en 30mn, (épeautre trempée toute une nuit auparavant bien entendu). Cela ne donne pas de goût et rajoute seulement un peu d’iode dans la préparation.

    1. Merci Edith de partager avec nous vous astuces de cuisine 😃 Je sais que les algues sont à la mode depuis quelques années ; je ne sais pas exactement quoi en penser et personnellement je préfère m’abstenir. Un sujet à creuser 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *