Coronavirus : 4 moyens pour booster votre système immunitaire

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  

Soyez serein : protégez-vous et booster votre système immunitaire

♦    Vous voulez agir afin que le Coronavirus ne passe pas par vous
♦    Vous voulez être responsable de votre santé
Vous voulez vous protéger et protéger ceux que vous aimez
(et les autres aussi Smile)

Alors vous trouverez dans cet article des conseils qui vous seront utiles.

Ce que nous savons

Il me semble difficile de se prémunir contre quelque chose que l’on ne connaît pas. Quelle stratégie mettre en place ? Quelle mesure prendre si l’on ne sait pas contre quoi on doit se défendre ? Ne pas savoir, c’est rester enfermé dans nos peurs !

Il est vrai que beaucoup de questions restent encore sans réponse quant au Covid-19. Mais nous en savons plus que ce que nous croyons !

J’aimerais d’abord préciser que sur certains sujets, de la retenue est nécessaire. Non, nous ne sommes pas en guerre. Peut-être que certains parmi vous ont vécu la dernière guerre ou connaissent des personnes, comme moi, qui l’ont vécue. Aujourd’hui encore, en Afrique au Moyen-Orient par exemple, des personnes subissent une guerre, les enfants dans ces pays ne connaissent que la guerre. Mes parents étaient jeunes en 1940 en 1945 mais ils m’ont raconté : la faim, l’angoisse des alertes où, de jour comme de nuit, il fallait se réfugier dans un abri, la peur de l’ennemi qui passe devant votre porte et qui , sans autre motif que celui de la guerre, peut faire irruption dans votre maison et s’en prendre à votre vie. La peur. Sans cesse.

Alors aussi dramatique que soit la pandémie que nous vivons actuellement, nous ne sommes pas en guerre. Faisons preuve de retenue et de décence. Nous vivons une crise sanitaire extrêmement grave, mais nous ne sommes pas en guerre.

Cessons de proposer du sensationnel, Cessons de diffuser l’angoisse et soyons, chacun pour soi et pour les autres, responsable. Savoir, c’est se protéger !

Focus sur le virus

Coronavirus

Un virus est une particule microscopique infectieuse que nous côtoyons depuis des milliers d’années mais qui n’a été découvert qu’au 19e siècle. Il en existe près de 4000 espèces différentes. Le virus n’est rien par lui- même : un organisme composé d’une enveloppe et comprenant de l’ADN ou de l’ARN. Il n’a pas de métabolisme propre et ne peut donc se reproduire de manière autonome. C’est là qu’il a besoin de nous. Il va pénétrer dans nos cellules afin d’en prendre le contrôle et d’en détourner le métabolisme à son profit. Il obtient ainsi la possibilité de se répliquer et de se disséminer dans les différentes parties de notre corps selon les espèces de virus.

Ce que nous ignorons souvent c’est qu’il peut être notre ami comme dans la thérapie génétique par exemple car nous entendons essentiellement parler de lui quand il devient notre ennemi : Virus de la variole, virus VIH, papillomavirus, entérovirus de la polio ou celui de la rougeole, et chaque année virus de la grippe…

Les coronavirus sont connus depuis plusieurs années car il y a eu déjà plusieurs alertes :

    • Covid-1 en Chine en 2002-2003Covid-1 (SDRAS)
    • Mers-Cov au Moyen-Orient en 2014
    • Et cette nouvelle attaque de Covid-19 ou Cov-2 depuis le 8 décembre 2019

Tandis que les virus de la grippe s’attaquent aux voies respiratoires hautes, les coronavirus envahissent l’ensemble de nos voies respiratoires (nez, trachées, bronchioles et alvéoles pulmonaires) et les détruisent rapidement. Le malade nécessite des soins lourds, en réanimation. Si le Covid-19 est ultra contagieux et extrêmement virulent, rappelons que plus de 98 % des personnes atteintes guérissent.

Savoir se protéger

Les gestes et attitudes barrières

Face à l’extrême contagiosité du Covid-19, il convient de respecter scrupuleusement les préconisations officielles afin de se protéger et de protéger les autres. Le coronavirus passe par les contacts humains pour se propager.

1. Il faut se laver les mains très souvent, longuement, et de façon méthodique. Je mets une vidéo pour la méthode à suivre, c’est plus explicite qu’un long discours.

Pour vous sécher les mains, utilisez une serviette à usage unique ou changez-la très souvent, elle ne doit jamais rester humide.

Réservez l’usage du gel hydroalcoolique pour les endroits où vous ne disposez pas d’eau et de savon car ce gel tue toutes les bactéries y compris les bonnes.

À chaque fois que je rentre de l’extérieur, je quitte mes chaussures sur le palier. Puis je me lave les mains. Ensuite je quitte mes vêtements que je mets à laver. Puis je me lave les mains. Je mets des vêtements propres ou que je ne porte qu’à la maison. Tout au long de la journée, je me lave les mains. Notamment avant de préparer le repas, avant de me mettre à table, avant et après avoir changé bébé, après être allé aux toilettes.

2. J’éternue, je tousse dans un mouchoir à usage unique afin de ne pas projeter de gouttelettes. Je jette immédiatement le mouchoir dans une poubelle. Je me lave les mains.

3. Je me tiens à distance des autres. Le mètre préconisé est vraiment un minimum. Je salue à distance. Je ne sers pas la main. J’évite tout contact.

4. J’aère la maison très souvent. Dans ce temps de confinement où nous nous trouvons rassemblés en famille dans des appartements souvent peu spacieux, il est important de renouveler l’air ambiant et d’en chasser l’humidité. Même s’il n’est pas formellement prouvé que le coronavirus reste longtemps en suspension dans l’air, c’est un moyen simple de se protéger.

5. Il a été retrouvé des traces du virus dans des selles. Il est donc important de fermer l’abattant du WC avant de tirer la chasse afin d’éviter toute projection, d’aérer la pièce, de se laver les mains et de désinfecter les toilettes.

6. Je réduis au strict minimum mes sorties et mes déplacements. Je regroupe mes courses et je privilégie les Drive, les petits commerçants afin de ne pas risquer de me trouver en contact avec d’autres personnes. Je me renseigne pour savoir si mon marché de quartier est maintenu et s’il y a peu de monde. Je privilégie également la livraison à domicile. J’ai pu constater que les livreurs sont bien protégés et qu’ils ont mis en place des procédures de livraison afin d’éviter tout contact.

Quand cela est possible, je fais attendre mes courses à l’extérieur de mon logement, sinon j’enlève immédiatement les emballages inutiles et je lave à l’eau et au savon  tout ce qui peut l’être -ou avec du bicarbonate pour les produits frais- et j’adopte toutes les précautions décrites au premier paragraphe.

Autre précaution que l’on peut prendre lorsqu’on est à l’extérieur. Nous portons machinalement nos mains au visage un grand nombre de fois chaque minute. Et comme ce geste est machinal, il est difficile de s’en empêcher. Un moyen simple, qui vous fera peut-être passer pour un extraterrestre, est de porter des gants style MAPA; je vous assure que c’est dissuasif. Mais attention, le port de tels gants ne vous protège pas. Il faut donc prendre les mêmes précautions que celles citées ci-dessus.

Je vous mets également un lien afin de pouvoir réaliser par vous-même un masque selon les indications validées par un médecin. Je précise que ce masque n’est pas destiné aux soignants en contact avec des personnes atteintes du coronavirus. Il est idéal pour aller faire vos courses ou pour travailler dans un milieu où la charge virale n’est pas trop importante.

Stimuler vos défenses immunitaires

Des aliments spécifiques contre le coronavirus

Les informations que je reprends ici sont les résultats d’études présentées sans que des essais randomisés n’aient encore pu être réalisés. S’agissant de gestes préventifs, ils ne représentent pas de danger pour des personnes en bonne santé. Personnes diabétiques ou hypertendues, soyez vigilantes. Il vous appartient toujours de demander conseil à un médecin ou à un thérapeute compétent qui vous connait personnellement.

Afin d’alléger mon article, je noterai mes sources en bas de page et noterai dans le texte uniquement les conclusions qui nous intéressent directement.

La mélatonine

La mélatonine est synthétisée à partir de la sérotonine qui est elle-même produite par le tryptophane un acide aminé essentiel. Cette hormone est bien connue pour favoriser le sommeil qui est un des éléments essentiels pour avoir un bon système immunitaire.

La mélatonine serait également un puissant inhibiteur de certaines molécules inflammatoires notamment activées par le coronavirus et pourrait s’avérer réduire considérablement les lésions pulmonaires.

Voici une liste d’aliments contenant du tryptophane : l’épeautre en premier lieu, le riz complet bio, les légumineuses, les poissons, le chocolat, les amandes, les noix de cajou, la levure de bière, la dinde, les œufs, la salade, le persil

Des amandes pour un apport en tryptophane

L’oxyde nitrique

L’oxyde nitrique est un gaz produit dans les voies nasales et qui pourrait faire partie de notre système de défense contre les infections bactériennes et virales. L’acide ascorbique (vitamine C) soutient notamment la production d’oxyde nitrique.

Voici quelques aliments réputés pour accroître naturellement la production d’oxyde nitrique : la Roquette, le cresson, la laitue, le céleri, l’ail (à manger cru), la rhubarbe, le chocolat noir, la betterave, les amandes. L’arginine est un acide aminé semi essentiel de référence pour la production de l’oxyde nitrique qui acide est présent dans l’épeautre.

La vitamine CLa vitamine C contribue au maintien de la fonction immunitaire

Elle participe à la biosynthèse de l’hormone sécrétée par les glandes surrénales et agit donc dans les infections, les refroidissements et toutes les infections physiques et psychiques. En plus de son rôle auprès de l’oxyde nitrique, la vitamine C est reconnue pour contribuer au maintien de la fonction immunitaire. Les fruits et les légumes colorés sont les aliments les plus riches en vitamine C. Mais attention, la vitamine C est la vitamine la plus fragile : l’eau, l’air, la chaleur la détruise rapidement.

Les vitamines B, D et E jouent également un rôle dans le maintien d’un bon système immunitaire. Une alimentation saine et variée nous apportera donc tous les éléments dont nous avons besoin pour notre bonne santé.

La fièvre

La fièvre correspond à une élévation de la température corporelle au-dessus de 38 degrés en l’absence d’une activité physique intense. Elle est à la fois le signe (symptômes) que notre système immunitaire combat une infection plus ou moins grave et, à la fois, fait partie de notre arsenal de défense. Certaines études (professeur André Lwoff) montrent qu’une température supérieure à 39 °peut tuer le virus alors que faire baisser la température laisserait au virus l’opportunité de se développer. Donc en cas de fièvre, la bonne attitude est la vigilance : ne pas laisser la température monter au-delà de 40° (pour 1 adulte) et être attentif aux autres symptômes pour savoir quelle maladie est en jeu et sa gravité.

J’en profite pour rappeler les symptômes liés aux coronavirus :

      • Maux de tête anormaux
      • Fièvre
      • Toux sèche, répétitive, fatigante
      • Maux de gorges
      • Courbatures
      • Gênes respiratoires
      • Plus rarement, perte du goût et/ou de l’odorat
      • Plus rarement, problèmes cardiaques

Si vous ressentez plusieurs de ces symptômes, ne vous déplacez pas. Téléphonez à votre médecin traitant. Il vous dira quoi faire.

Les huiles essentielles

Les huiles essentielles de Tea Tree et Ravinstsara sont immunostimulantes et antiviralesNous ne disposons d’aucune étude clinique concernant l’efficacité des huiles essentielles contre le Covid-19. Néanmoins, nous connaissons des huiles essentielles aux propriétés immunostimulantes et antivirales. J’ai choisi ces 2 huiles essentielles car elles peuvent être utilisées par toute la famille (sauf femmes enceintes de moins de 3 mois et les bébés de moins de 3 mois)

TEA-TREE et RAVINTSARA

Mélangez à part égale – Appliquez 2 gouttes de ce mélange 3 fois / jour  sur les poignets, suivi de quelques inhalation profondes.

Faire une pause d’une semaine après 3 semaines d’utilisation.

Vous pouvez également les diffuser (pensez à diluer le mélange à 30 % en présence de femmes enceintes de moins et de 3 mois et les bébés de moins de 3 mois) :

      • 30 gouttes de pamplemousse pour ses propriétés assainissantes++++
      • 30 gouttes de Ravintsara pour ses propriétés antivirales et immunostimulantes++++
      • 30 gouttes d’eucalyptus radiata pour ses propriétés expectorante et mucolytique++++, antivirale+++ et immunostimulante
      • Si le confinement est difficile, vous pouvez rajouter 20 gouttes de mandarine verte qui est calmante et sédative+++.

Avoir une activité physique

De nombreuses études ont montré que l’activité physique augmente la quantité de cellules macrophages anti-virus et renforce le système immunitaire. De plus, cela vous permettra d’évacuer le stress et facilitera votre sommeil.

Avec le confinement, nous avons vu fleurir des séances sur internet de différents exercices à réaliser à la maison. Je vous laisse choisir celle qui vous convient le mieux ! N’hésitez pas, en respectant les gestes barrières, à faire la sortie quotidienne autorisée.

Avoir une activité physique régulière boote votre système immunitaire

Je réserve un article spécial consacré entièrement à une préparation que nous a donnée Hildegarde de Bingen pour booster notre système immunitaire face aux attaques virales. On se retrouve très vite.

N’hésitez pas à me laisser vos commentaires et vos questions !

Mes sources :
Evolutamente et Compagnie des sens

Photos : covid19stop.org – Pete Linforth  – Steve Buissinne – S. Hermann & F. Richter – Monicore  –  Pezibear


Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
  • 2
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *