JOURNAL DE BORD DE MA DIÈTE : JOUR 6

Je partage avec vous en toute simplicité et transparence comment je vis ma diète à l’école d’Hildegarde de Bingen jour après jour. Aujourd’hui jour 6

Vous avez aimé cet article, partagez-le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Journal de bord de ma diète Jour

Journal de bord de ma diète : jour 6

Cet article est le script d’une vidéo, une série pour tout savoir sur la diète. Je vous propose mon témoignage : comment se passe ma diète, ce que je mange, ce que je bois, et tous mes conseils pratico-pratiques ! Aujourd’hui , journal de bord de ma diète jour 6 !

Le feu

Le fait marquant de ma journée c’est un regain d’énergie ! Oui, je vous avais annoncé qu’un des bienfaits de la diète, c’était ce surplus d’énergie. D’ailleurs certains m’avaient fait part de leur étonnement, teinté peut-être d’un peu de scepticisme ? Je ne dis pas que c’est systématique. Vous le comprenez maintenant : tout dépend d’où vous venez, dans quel « état » d’encrassement vous vous trouviez en commençant votre diète, etc.

J’ai d’autant plus constaté cette énergie qui m’animait qu’en ce 6ème jour, j’ai vraiment eu une journée professionnelle très chargée et en fin d’après-midi nous étions invités chez des amis. Il fallait donc que j’aie terminé des tâches importantes avant de partir. J’ai vraiment senti que ma faculté de concentration était décuplée et j’ai travaillé efficacement ! D’ailleurs quand je réfléchis bien toute ma semaine a été bien remplie !

Dans mon assiette

Petit déjeuner

Mon petit déjeuner de diète jour 6
Un bon petit déj et je vois la vie en rose !

Ce matin, au moment de préparer mon habermus, blocage. Pas envie. Et là je me suis dit : mais qu’est-ce que je vais manger ? J’ai quand même pris un tout petit peu d’habermus et j’ai rajouté tout simplement une tranche de pain.

Vous savez le pain d’épeautre extraordinairement bon de mon mari. Je vous le vante tous les jours mais il est vrai que le pain d’épeautre est particulièrement bon ! Et le sien plus particulièrement. Donc vraiment, si vous ne vous êtes encore pas lancé, faites-le. Il vous faudra peut-être plusieurs essais pour le réussir (ou pas d’ailleurs) mais cela en vaut vraiment la peine. En plus si vous voulez vous mettre à l’alimentation selon Hildegarde, vous aurez besoin de vous y essayez parce que vous ne trouverez pas, sauf exception, de pain de grand épeautre non-hybridé près de chez vous. Je repense à une personne que j’ai eu en consultation cette semaine qui me disait avoir arrêter de faire son pain parce qu’elle en mangeait trop !  A l’époque elle le faisait avec du blé. Et avec du grand épeautre c’est encore meilleur !

Bien digérer le pain

Pour bien digérer le pain, il faut prendre le temps de bien le mas-ti-quer. Je suis sûre qu’à l’école vous avez fait cette expérience en SVT (ou en sciences naturelles comme on le disait à mon époque) que si vous mastiquiez longuement le pain, vous alliez sentir un goût sucré. C’est parce que la salive contient une enzyme, l’amylase, qui est chargé de digérer l’amidon qui est un sucre. Cette enzyme coupe l’amidon en plus petites molécules et c’est là qu’apparaît le goût sucré. Tout ça pour vous expliquez que pour bien digérer le pain, comme tous les glucides complexes, il faut mâcher au moins 20 x chaque bouchée. C’est juste une habitude à prendre. Ceci est valable pour toute la nourriture d’ailleurs.

Ah oui, j’en étais à mon pain du petit déj. Bon j’ai fait un sacré détour ! Mais c’est important : pas de bonne santé, sans bonne digestion. Pas de bonne digestion, sans une bonne mastication.

Au déjeuner

Déjeuner de mon 6ème jour de diète
Que j’aime les pâtes !

Carottes, potimarron, pois chiche et… des pâtes ! J’aime tellement les pâtes, je me suis régalée. Avec les épices traditionnelles : pyrèthre d’Afrique, galanga, hysope et du curry. Attention vous savez que le curry est un mélange d’épices. Certains currys contiennent du gingembre qui n’est pas recommandé par Hildegarde quand on est en bonne santé.

Au dîner

Dîner de mon 6ème jour de diète
Journal de bord de ma diète jour 6

Alors là, un vrai régal. Une de nos soupes préférées ! Soupe de betteraves rouges et châtaignes. Vous trouverez la recette sur mon blog. Qu’on ne vienne plus me dire que l’on mange mal pendant une diète. Bien sûr, je n’ai pas mis de crème. Je l’ai rajoutée dans le bol de mon mari.

Je suis une diète, et ma famille alors ?

Comment fait-on quand on suis une diète et que l’on n’est pas seul à table. Pas de panique, vous n’êtes pas obligés de faire 2 repas séparés : 1 pour vous et 1 autre pour le reste de la famille.

Vous l’avez constaté tout au long de cette semaine : tout le monde peut manger le même plat de légumes et d’épeautre que vous. Commencez par vous servir puis rajoutez un filet d’huile ou de la crème pour les autres, soit dans le plat, soit sur chaque assiette. Vous proposez une source de protéines : une viande, un poisson. Certains jours, vous pouvez l’omettre pour toute la famille, sauf pour les jeunes enfants et les ados. Eventuellement un produit laitier : fromage ou yaourt. Ou une compote, des fruits cuits

Le soir vous pouvez proposer une salade composée en plus de la soupe.

Si vous avez de jeunes enfants et que vous devez leur préparer des goûters, pensez à les cuisiner avant la diète. Vous les congelez en portions que vous décongelez au long de la semaine en fonction des besoins. Parce que les bonnes odeurs de pâtisserie dans la maison pendant une diète, ça peut être dur à supporter quand même ! Et ça risquerait de vous faire chuter.

Ne négligez pas cet aspect, c’est important et ça peut faire la différence entre une diète que l’on mène jusqu’au bout et une diète que l’on arrête au bout de 2 jours.

Journal de bord de ma diète : jour 6 – Le bilan

Après quelques désagréments minimes des 2 jours précédents, quelle joie de ressentir ce regains d’énergie. Là, je me suis dis : j’ai fait le bon choix de suivre cette diète. Il faut vraiment que je m’en souvienne pour me motiver à programmer la prochaine diète !

Sur ces bons conseils, je vous dis à demain pour partager avec vous mon journal de bord de mon 7ème et dernier jour de diète. Et oui, le dernier ; c’est là que j’ai décidé de m’arrêter !

Signature de Christine Labbé Naturopathe

HILDEGARDE PROPHÈTE ET DOCTEUR

Vous avez aimé cet article, partagez-le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *