L’ORTIE : BOMBE NUTRITIONNELLE À EXPLOSER POUR VOTRE SANTÉ [+ 1 recette à télécharger]

L’ortie : sous son aspect piquant et repoussant, elle cache de grands bienfaits pour notre santé naturelle. Une plante qui se cuisine.

Vous avez aimé cet article, partagez-le !
Ortie bombe nutritionnelle au service de notre santé naturelle

L’ortie : bombe nutritionnelle qui explose de bienfaits pour votre santé

L’ortie : bombe nutritionnelle à exploser pour votre santé et ainsi profiter de ses nombreuses richesses. Les bienfaits, comment l’utiliser, les contre-indications… je vous explique tout. Et une recette gourmande en bonus !

Ortie en fleur
L’ortie : ça pique pour notre santé naturelle

L’ortie : zoom sur la plante

Je n’ose pas vous présenter l’ortie ! Qui n’a pas un jour, par mégarde, mis sa main sur un plant d’ortie, et l’a aussitôt amèrement regretté pendant de longues minutes… Brûlures, démangeaisons, voilà de quoi passer un sale quart d’heure.

Mais ne la fuyez pas trop vite car sa richesse nutritionnelle en fait un allier de premier choix pour votre santé naturelle.

Côté botanique

L’ortie (Urtica dioica de son doux nom latin) est une plante herbacée vivace de la famille des urticacées qui peut atteindre les 1.50 m . Peu exigeante, on la trouve, de façon assez répandue, le long des chemins ou dans les jardins en friche.

L’ortie est célèbre à cause des ses poils urticants. Certains sont très piquants. Leur pointe acérée pénètre la peau et casse ; cela permet la libération d’une substance composée essentiellement d’acide formique, d’histamine, d’acétylcholine et de sérotonine. Ceci provoque brûlures et démangeaisons. D’autres poils sont plus doux, dirons-nous.

L’ortie dioïque, encore nommée grande ortie, ortie commune ou ortie vivace, possède 2 types de racines : une en rhizome et l’autre plus grosse est pivotante. Ceci explique que la plante est si envahissante et qu’elle est capable de résister à des conditions climatiques défavorables.

Mais ne vous plaignez pas ! Lorsque vous connaitrez tous les bienfaits de cette plante, vous serez heureux de la trouver si facilement.

L’ortie : bombe nutritionnelle qui explose de bienfaits pour votre santé

L’ortie : ses richesses

L’ ortie contient les 8 acides aminés essentiels (ceux que nous ne savons pas fabriquer et que l’alimentation doit nous apporter). Une portion de 300 g d’ortie apporte la ration journalière en protéines. Bon, faut les manger les 300 g d’ortie !!! Nous verrons plus loin comment…

L’ortie est également très riche en minéraux et vitamines, d’où mon expression de « bombe nutritionnelle« . Elle contient du fer, du calcium, du potassium, du magnésium, de la silice mais aussi des vitamines A, B, C et K.

Elle renferme d’autres principes actifs comme :

  • de la chlorophylle : capte les toxine, fortifie le sang
  • des flavonoïdes : anti-oxydant, anti-inflammatoire, immuno- stimulant,
  • des tanins, de l’acide phénolique : anti-oxydant
  • de la coumarine : propriété antispasmodique et sédative

L’ortie : ses propriétés

Voici toutes les propriétés que l’on reconnait à l’ortie :

Ortie bourgeons
Photo par papazachariasa
  • diurétique
  • anti-inflammatoire
  • antirhumatismal
  • tonique, fortifiant général
  • hémostatique
  • dépuratif, générateur du sang
  • stimulant des fonctions digestives
  • cholagogue
  • astringent
  • hypoglycémiant
  • galactagogue
  • emménagogue
  • révulsif
  • anti-énurétique

L’ortie : principales utilisations

On peut donc utiliser l’ortie en soutien dans les affections suivantes, seule ou en synergie d’autres plantes :

  • rhumatismes, arthrite, arthrose, toutes les douleurs articulaires, goutte
  • asthénie, fatigue, anémie, surmenage, convalescence,
  • infection urinaire, cystite,
  • allergie respiratoire, rhinite allergique
  • eczéma, psoriasis
  • pellicules, chute de cheveux, cheveux ternes, fatigués et fragilisés
  • règles abondantes, péri-ménopause, ménopause
  • adénome de la prostate non cancéreux (sous surveillance médicale uniquement)
Je rappelle que je ne suis pas médecin. Mon rôle de naturopathe est de vous informer, de vous conseiller et de vous accompagner. Votre pathologie quelle qu’elle soit doit être traitée par un médecin. 

Les lecteurs ont également apprécier cet article sur « comment vaincre l’anémie naturellement avec Hildegarde de Bingen

L’ortie : comment l’utiliser

Infusion d'ortie bonne pour notre santé naturelle
Une bonne infusion d’ortie (Photo par Mareefe)

En infusion

L’ortie seule

Faites infuser 5 mn, 2 cuillères à café de feuilles d’ortie (dans 200 ml d’eau frémissante. Filtrez et buvez. 3 fois par jour.

En synergie avec d’autres plantes

Tisane pour le confort urinaire : verge d’or, l’ortie piquante, la bruyère et la reine des prés.

Tisane pour le printemps : tilleul, ortie, sureau, rose et hibiscus

Tisane pour le temps des allergies : eucalyptus, ortie blanche, cassis, de camomille et de serpolet

Tisane pour les règles douloureuses : fenouil doux, mélisse, achillée millefeuille, alchémille vulgaire, ortie piquante, camomille romaine

En complément alimentaire

Vous trouvez également des compléments alimentaires dosés et prêts à l’emploi à choisir selon l’effet désiré :

Dans l’alimentation

Encore plus simple, vous pouvez prendre l’habitude de rajouter de la poudre d’ortie dans votre alimentation : cake (voir ma recette ci-dessous, quiche, potage, pour faire un jus de légumes… Idéal en préventif.

L’ortie fraîche se cuisine comme les épinards. Elle se cueille avant la floraison, loin des champs cultivés et de leur lot de produits sanitaires et loin… des routes ! N’oubliez pas de vous protéger avec une bonne paire de gants et un pull à manches longues 😀. Et oui, ça sent le vécu.

L’ortie : les contre-indications

L’ortie est déconseillée aux personnes souffrant du cœur ou des reins, particulièrement en cas d’œdème.

Les personnes atteintes d’hémochromatose ne doivent pas consommer d’ortie, très riche en fer.

Les personnes présentant un terrain allergique doivent être prudentes et demander conseil avant de consommer de l’ortie sous quelque forme que ce soit.

La racine d’ortie est déconseillée aux femmes enceintes.

L’ortie chez Hildegarde de Bingen

Hildegarde a mis en avant les vertus thérapeutiques de l’ortie contre les affections de l’estomac. Elle donne ces indications sur l’ortie dans son livre Physica au chapitre 100.

« L’ortie est très chaude. On ne peut pas la manger crue à cause de son caractère irritant. Si on fait cuire des jeunes pousses et qu’on les mange, l’ortie purge alors l’estomac et en élimine les mauvaises humeurs. Toute espèce d’ortie parvient à ce résultat. »

Dans son livre « Les causes et les remèdes« , Hildegarde indique des remèdes (en association avec d’autres plantes) avec des indications aussi différentes que les pertes de mémoire, les douleurs du poumon, les vers, la claudication. Elle ajoute même quelques conseils pour la santé des animaux !

L’ortie, bombe nutritionnelle qui explose de bienfaits pour votre santé : la recette

Cake aux orties et au chèvre – La recette

Ingrédients
180 g de farine de grand épeautre non hybridé
3 œufs
10 cl de lait (végétal ou non ou de chèvre) à température ambiante
1 cuillère à soupe d’huile
80 g de gruyère râpé (facultatif)
180 g de tomme de chèvre
2 cuillères à soupe d’ortie en poudre ou 1 grosse poignée d’ortie cuite
1 sachet de levure
Sel, pyrèthre d’Afrique, galanga

Recette
Préchauffez votre four à 180°
Mélangez la farine, la levure
Ajoutez l’ortie puis les œufs
Ajoutez petit à petit le lait, l’huile
Incorporez le gruyère râpé puis le fromage de chèvre et enfin les épices
Versez la préparation dans un moule à cake ou dans des moules individuels type financier ou muffin
Enfournez à four chaud pendant 45 mn (pour un cake entier). Le cake est cuit lorsque la pointe d’un couteau ressort du cake sèche.

Dégustez avec une laitue.

La recette en images

La recette : l’audio

Clic droit sur la piste pour télécharger l’audio et l’emporter partout avec vous

L’ortie, bombe nutritionnelle qui explose de bienfaits pour votre santé – Conclusion

Au sortir de l’hiver, faites le plein de vitamines et de minéraux en prenant l’habitude de préparer chaque jour une infusion d’ortie ou d’ajouter dans vos différents plats, 1 cuillère d’ortie en poudre.

Les personnes rhumatisantes auront tout intérêt à faire plusieurs cures dans l’année même si le printemps reste la meilleure saison pour consommer de l’ortie.

Tout cela en respectant bien les contre-indications !

Christine Labbé Naturopathe
spécialisée dans l’alimentation et la thérapie d’Hildegarde de Bingen

A vous la parole ! Dites-moi en commentaire ce que cet article évoque en vous ; quelle envie, quelle action, il suscite.

Faites du bien autour de vous en le partageant sur vos réseaux sociaux, à vos amis, à votre famille...

Enfin abonnez-vous pour recevoir une nouvelle publication chaque semaine. Naturellement vôtre !

Vous pouvez également me contacter afin de prendre rendez-vous pour une consultation.

Sources :
Physica – Hildegarde de Bingen – Ed. Jérôme Millon
Les cause et les remèdes – Hildegarde de Bingen – Ed. Jérôme Millon
Secret d’une herboriste – Marie-Antoinette Mulot – Ed du Dauphin
Wikipédia
Vidal
Laboratoires COPMED
Compagnie des sens

Vous avez aimé cet article, partagez-le !

20 réflexions sur « L’ORTIE : BOMBE NUTRITIONNELLE À EXPLOSER POUR VOTRE SANTÉ [+ 1 recette à télécharger] »

  1. Très intéressant cet article, pour la plante, ce sont les quatre premières feuilles qui sont cueillies. Très bonne santé en perspective

  2. Merci merci Chère Christine !
    Dans les contre-indications vous évoquez les œdèmes. Qu’en est-il du lymphœdème ? Je ne voudrais pas aggraver l’état de mes jambes en pensant me faire du bien par ailleurs…
    Bien amicalement.

  3. Ah oui je suis tellement d’accord ! En Équateur pour mon petit dernier elle m’a été d’un grand secours pour mon allaitement, elle a au moins DOUBLÉ ma quantité de lait produit !!!! On en a récolté (mon mari la récolte feuille par feuille, A LA MAIN – il est fou, je sais) justement ce weekend et on en a fait une bonne soupe avec quelques poireaux et des lentilles, un délice ! Mon mari aime aussi se faire des « bains d’ortie »… Ils sont fous ces équatoriens ! ^^

    1. Ton Mari a raison, les bains d’ortie sont excellents pour stimuler la circulation sanguine. On peut faire soit des bains complet (ce que ton mari a l’air d’apprécier, j’ai l’impression !) soit en bain de pieds ou de mains. Il faut préparer 1 litre d’infusion d’ortie assez corsée et la jetée dans l’eau du bain. Il n’y a plus qu’à savourer 🙂

  4. Peut-on conserver l’ortie autrement qu’en la faisant sécher? J’en ai congelé et le résultat ne m’a pas inspiré confiance…

    1. Je pense qu’il faut la congeler cuite et l’utiliser dans un potage par exemple. Si votre four fonctionne à basse température, vous pouvez y faire sécher l’ortie assez facilement.

Laissez votre commentaire, cela m'intéresse

%d blogueurs aiment cette page :