SOLANACÉES : DANGER POUR MA SANTÉ (SANS PRISE DE TÊTE)

Les solanacées : tomates, poivrons, aubergines… sont bien souvent présentes dans nos assiettes. Pour autant sont-elles bénéfiques à notre santé naturelle ? Dans quelle mesure pouvons-nous les consommer ?

Vous avez aimé cet article, partagez-le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Solanacées : dangers pour ma santé ?

 Solanacées : danger pour ma santé ? Comment ? Pourquoi ?

Dans le domaine de la santé naturelle, vous entendez souvent des mises en garde contre les solanacées mais vous ne savez pas exactement ce que c’est et surtout vous ne comprenez pas pourquoi ! Allez, je vous dis tout sur les solanacées : danger pour ma santé (sans prise de tête)

Solanacées : dangers pour ma santé ?
Faut-il arrêter de manger des solanacées ?
Avant de répondre à vos questions, je tiens à rappeler une évidence : je ne suis pas médecin. Mon rôle de naturopathe est de vous prodiguer des conseils en soutien ; votre pathologie quelle qu’elle soit doit être traitée par un médecin. Voilà c’est dit, je le répèterai à chaque vidéo afin d’éviter tout malentendu.

Aujourd’hui je réponds à la question de Catherine : « Pourquoi faut-il éviter les solanacées ? Quels légumes sont concernés exactement ? Pourquoi Ste Hildegarde ne les recommande pas ? »

Il y a quelque chose de « décaler » dans cette question. Mais j’y reviendrai plus loin !

Solanacées : faisons les présentations

Les solanacées sont une grande famille comprenant 98 genres et 2 700 espèces. On y trouve des légumes, des fruits, des plantes industrielles comme le tabac et des plantes ornementales tels les beaux pétunias.

Des solanacées dans mon assiette

Aujourd’hui nous allons nous intéresser aux fruits et légumes que nous mettons dans notre assiette c’est-à-dire les pommes de terre, les tomates, les aubergines, les baies de goji, les piments, le paprika, le poivre de Cayenne, les poivrons, les gombos. Voilà pour ceux que nous connaissons et consommons couramment.

Solanacées vireuses

Vous connaissez sans doute au moins de nom les solanacées vireuses. Si si si ! Si je vous dis Belladone, Datura plus connue sous le nom de Herbe à Diable, ou encore la Mandragore à qui on attribuait des vertus magiques. N’oublions pas le tabac ! ça vous parle mieux ?

Solanacées : leurs vertus

Certaines solanacées ont été utilisées de tout temps pour leurs vertus psychotrope, psychoactives, stimulantes, dopantes, toniques, vomitives, calmantes, dormitives, et analgésiques. Elles doivent ces effets aux alcaloïdes qu’elles contiennent.

Les alcaloïdes

Mais si vous les connaissez aussi ces alcaloïdes : si je vous dis : nicotine, caféine, cocaïne, codéine, morphine ? Vous voyez que vous connaissez ! Et maintenant vous connaissez la solanine qui est un alcaloïde présent dans les plantes de la famille des solanacées.

Les problèmes induits par la solanine

Finalement que reproche-t-on à la solanine ?

  • On lui reproche d’être pro-inflammatoire

Des chercheurs avancent que certaines personnes à qui on a diagnostiqué de l’arthrite seraient « simplement » « intoxiquées » par leur consommation de solanacées !

La consommation de solanacées si elle ne provoque pas à proprement parler de maladies inflammatoires, attise le processus inflammatoire et ce quelque soit les maladies (maladies en -ite)

  • On la soupçonne, par différents phénomènes biochimiques d’augmenter la concentration de calcium intracellulaire ce qui pourrait endommager la cellule voire la détruire
  • Elle provoque l’inflammation des tubules rénaux
  • De nombreuses études démontrent la responsabilité de la solanine dans la malformation létale du fœtus au niveau du muscle squelettique
  • A cause de son effet psychotrope, elle pourrait induire de mauvais cauchemars.

La solanine

Vous allez me dire « je mange des patates 3 fois / semaine » ou encore « j’ai été élevé à la ratatouille » « et je ne suis pas mort ».

Vous le savez : c’est la dose qui fait le poison !

Quelques précautions à prendre

Pommes de terre

Les pommes de terre sont celles qui contiennent le plus de solanine. La concentration en solanine des pommes de terre est d’ailleurs contrôlée avant leur mise sur le marché. Mais restez vigilent : si une pomme de terre est verte, si elle brûle la bouche quand vous la manger, jetez-la directement. Lorsque les pommes de terre ont germé, enlevez généreusement la chair autour du germe, ainsi que les « yeux ». Pelez consciencieusement ces légumes.

Tomates, aubergines et poivrons

Consommez ces légumes lorsqu’ils sont bien mûrs. Enlevez largement le pédoncule, c’est là où la solanine est la plus concentrée.

Il est à noter que la cuisson ne diminue pas la teneur en solanine des aliments.

Donc soyez vigilent, suivez impérativement les quelques précautions que je viens de vous donner.

Quelle dose

Si vous êtes une personne à risque sur l’un des critères énoncés, il vaut mieux éviter de consommer des solanacées ou alors de façon exceptionnelle.

Je la déconseille à toute personne affaiblie ou en mauvaise santé car un terrain inflammatoire fait le lit de bien des maladies.

La dose de solanine létale pour un adulte  est d’environ 420 mg ; elle est donc très rarement atteinte !

Les premiers symptômes d’intoxication à la solanine sont nombreux et divers, essentiellement des troubles gastro-intestinaux et neurologiques : nausées, diarrhées, vomissements, crampes abdominales, gastralgies, sensation de brûlure dans la gorge, augmentation de la température, arythmie cardiaque, maux de tête et vertiges. Dans les cas plus graves, il peut y avoir des hallucinations, une perte de perception, une paralysie, de la fièvre, une hypothermie, un œdème cérébral .La mort peut très exceptionnellement survenir suite à une insuffisance cardiaque.

Et Hildegarde de Bingen dans tout ça ?

Et bien tout simplement elle n’en n’a pas parlé car elle ne les connaissait pas.

Les solanacées sont originaires principalement d’Amérique du Sud.

Les pommes de terre sont arrivées en Europe en 1534. Il a fallu attendre 1780 et une ruse de M. Parmentier pour la populariser en France. Il a planté des pommes de terre en région parisienne et a fait garder les champs par des soldats afin d’aiguiser la curiosité !

La tomate est attestée en France en 1598, elle était appelée pomme d’or ou pomme d’amour. Elle était surtout utilisée comme ornement car on craignait alors sa toxicité. Tiens, pas bête les anciens !

Solanacées : danger pour ma santé – En bref

✔️ Carte de visite : pomme de terre, tomate, aubergine, poivron, piment, poivre de cayenne, baie de goji, gombos, tabac.

✔️ Consommation :

  • modérée si vous êtes en bonne santé
  • exceptionnelle si vous souffrez de maladies inflammatoires
  • nulle si vous êtes très affaibli ou en mauvaise santé

✔️ Les précautions à prendre pour tous : choisissez les solanacées mûres et de bonne qualité

Vous aussi, comme Catherine, n’hésitez pas à me laisser votre question en commentaire et je vous répondrai dans une prochaine vidéo  (article) ! Surtout n’oubliez pas de vous abonner à ma chaine et à mon blog pour être informé des nouvelles parutions !

Signature de Christine Labbé Naturopathe

Ciqual
Solanine

Vous avez aimé cet article, partagez-le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

8 réflexions sur « SOLANACÉES : DANGER POUR MA SANTÉ (SANS PRISE DE TÊTE) »

    1. Merci pour ce podcast sur les Solanacées, je ne savais pas que le trop de consommation était dangereux pour notre santé. Désormais je les consommerait avec modération😊

  1. Quelle découverte ! Je pensais manger très sainement en consomant ses aliments. Très bon à savoir qu’il faut équilibrer les quantités et varier les légumes. Comme quoi l’alimentation saine commence par l’éducation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *