COMMENCER UN RÉÉQUILIBRAGE ALIMENTAIRE

Vous avez aimé cet article, partagez-le :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Commencer un rééquilibrage alimentaire à l’école d’Hildegarde de Bingen

Commencer un rééquilibrage alimentaire

Les conseils de votre naturopathe

Vous vous posez la question de comment faire un rééquilibrage alimentaire ? Par où commencer ? En quoi cela consiste-t-il exactement ? Est-ce que je vais être fatigué ? Est-ce que je vais avoir faim ?

Toutes ces questions sont bien légitimes. Et il n’y a pas de rééquilibrage alimentaire réussi sans réponses claires à toutes vos interrogations !

Je vais donc m’employer à répondre aux questions les plus courantes. Afin d’être le plus complète possible, je vous propose ce dossier sur 2 semaines :

      1. Cette semaine : Commencer un rééquilibrage alimentaire
      2. La semaine prochaine : Rééquilibrage alimentaire mode d’emploi

Pour quelle raison commencer un  rééquilibrage alimentaire

Nous avons sans doute tous des raisons bien différentes de vouloir entreprendre un rééquilibrage alimentaire :

      • avoir plus d’énergie
      • se sentir bien dans sa peau
      • perdre du poids
      • pour raison de santé
      • par conviction
      • pour éduquer sainement ses enfants…

Pour quelle raison commencer un rééquilibrage alimentaire

Peut-être même sommes-nous sensibles à plusieurs de ces raisons. Ca vaut le coup de choisir 1 ou 2 raisons et de les noter car cela aide à garder le cap et à se motiver.

Qu’est-ce qu’un rééquilibrage alimentaire

Le rééquilibrage alimentaire consiste à changer ses habitudes alimentaires de façon progressive, par étape, afin d’adopter, définitivement, une alimentation saine ou alimentation santé. A terme, vous connaissez vos besoins (et ceux de votre famille) et vous savez les satisfaire sainement, au quotidien : de nouvelles habitudes alimentaires sont prises et suivies sans contrainte, naturellement.

Il  ne s’agit pas de tester des régimes les uns après les autres ou de suivre une mode qui bien vite sera remplacée par une autre.

Il vaut mieux également se tenir loin des coups d’annonces publicitaires qui vous vantent tel ou tel aliment miracle ou tel complément alimentaire indispensable. Leur but inavoué et pourtant très clair est de remplir leur compte en banque et de vider les vôtre !

Comment bien commencer un rééquilibrage alimentaire sans stress

Cela vous semble compliqué et vous stressez car vous ne savez pas par où attraper  le problème !

Il y a 2 clefs à la réussite d’un rééquilibrage alimentaire :

      1. se connaître
      2. procéder par étape, doucement mais surement

Ne pas stresser

Je dirais que ne pas stresser est un préliminaire. En effet, le stress dérègle nos fonctionnements psychologiques et biologiques. Vous comprenez tout de suite qu’il va être votre ennemi : il vous fera prendre les mauvais choix, vous trompera sur les objectifs à atteindre et les moyens pour y parvenir.

Pour éliminer le stress, il faut faire ce que vous êtes en train de faire : se documenter. Connaître son sujet est toujours rassurant. Répondre  rationnellement à nos peurs les font disparaître.

Se préparer

Il ne vous viendrait sans doute pas à l’idée de courir un marathon sans préparation ? Et bien, pour commencer un rééquilibrage alimentaire, c’est pareil ! Avant de démarrer, il faut se préparer et pour ce faire, travailler sa motivation.

Je ne développe pas ce point davantage car je le détaille dans mon livre offert. Si ce n’est pas déjà fait, c’est le moment de le demander gratuitement !

Les craquages

Si, lors d’un rééquilibrage alimentaire, nous fuyons les frustrations, il ne faut pas se mentir : tout n’est pas permis pour autant !

Une bonne technique est de sortir de vos placards les aliments à éviter afin de ne pas tomber dans les craquages compulsifs. Ainsi vous réservez les “entorses” aux sorties, aux invitations et aux exceptions choisies.

D’ailleurs ces craquages compulsifs se produisent surtout au début. Vous verrez qu’en avançant votre corps s’habitue à une nourriture saine et rejettera tout ce qui appartient à la mal-bouffe ! C’est un constat personnel que les personnes que je reçois en consultations partagent également. Ce n’est qu’une étape alors ne culpabilisez pas surtout pas et continuez.

Les aliments à éviter

En fait c’est très simple ; il faut fuir les produits industriels, les plats préparés, les fast-food. Ils sont trop salés, trop sucrés et bourrés d’additifs en tout genre néfastes à notre santé.

Dans cette liste ne pensez pas qu’à la pizza ou au cassoulet congelé ou en boîte mais pensez également : aux jus de fruits, aux desserts lactés ou à base de soja… Bref tous les produits hyper transformés qu’ils soient bio ou non.

Bien sûr, vous les remplacerez progressivement par des plats faits maison. Choisissez des recettes simples et rapides pour commencer votre rééquilibrage alimentaire. Vous en trouverez facilement aussi bien sur ce blog que sur les sites connus tels que Marmiton.

Si vous avez l’habitude de cuisiner, gardez vos recettes et adaptez les ingrédients.

Le choix des bons aliments

La qualité

Donc choisissez des aliments bruts à cuisiner comme je viens de l’expliquer. Autant que possible achetez les bio ou en agriculture raisonnée. C’est peut-être l’occasion de trouver des producteurs près de chez vous. En tout cas, on mise sur la qualité. Ainsi vous mettrez dans votre assiette des aliments bons pour votre santé mais aussi, et ce n’est pas négligeable, bon pour votre palais. Plus votre produit brut est gouteux, moins vous aurez besoin de “l’habiller” et ça c’est vraiment bénéfique pour votre santé.

Pour préserver votre budget, commencez par acheter en bio les légumes et les fruits qui ne s’épluchent pas.

Et n’oubliez pas qu’un produit de qualité est forcément “de saison” !

la quantité

Cela dépend de la raison pour laquelle vous commencez le rééquilibrage alimentaire. Les consignes sont différentes si vous souhaitez perdre du poids ou si vous êtes sportif et souhaitez améliorer vos performances !

Mais la ligne directrice est commune à tous : on ne pèse pas, on ne fait pas de calculs compliqués. Apprenez plutôt à écouter votre corps, à faire la différence entre la faim et la gourmandise. Repérez les actes compulsifs afin de les anticiper et ainsi de les désamorcer ; ils feront moins de dégâts.

Pour ceux qui souhaiteraient perdre ou maîtriser leur poids, réduisez peu à peu vos portions. Un moyen tout simple pour “tromper” votre cerveau est de manger dans des assiettes plus petites : votre œil enverra à votre cerveau le message que les portions sont “comme d’habitude” et donc suffisantes. Veillez à ce qu’elles le soient car s’affamer est sans doute la plus mauvaise des solutions !

Ce que je retiens

♦  2 clefs de la réussite

  • connaître ses points forts et ses points faibles
  • se préparer et travailler ses motivations

♦  2 situations à bien gérer

  • j’évite le stress en évitant de me mettre la pression et en sachant où je vais
  • en cas de craquage, je ne culpabilise pas. Je ferai mieux la prochaine fois. Je liste les changements déjà acquis afin de rester positif.

La semaine prochaine, je vous explique que mettre concrètement dans votre assiette équilibrée !

A la lecture de cet article, vous sentez que vous n’y arriverez pas seul . Pas de panique, je reste à votre disposition pour une consultation en cabinet ou via Skype.

A la semaine prochaine  afin de connaître
le mode d’emploi concret d’un rééquilibrage alimentaire !

 

Signature de Christine Labbé Naturopathe


Vous avez aimé cet article, partagez-le :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 13
    Partages

Laisser un commentaire