LE GRAS DANS L’ALIMENTATION SAINE D’HILDEGARDE DE BINGEN

Le gras : voici un aliment absolument indispensable à notre bonne santé naturelle. Mais il peut vite devenir notre pire ennemi ! Les meilleurs conseils d’Hildegarde de Bingen

Vous avez aimé cet article, partagez-le :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Quels lipides dans l'assiette santé d'Hildegarde de Bingen

Le gras dans l’alimentation saine d’Hildegarde de Bingen

Je vous propose une réflexion sur la place des lipides, du gras dans l’alimentation saine d’Hildegarde de Bingen, au service de notre santé. Cet article est le 2ème volet de notre dossier sur les bons et mauvais lipides. Vous trouverez la 1ère partie ici.

Quels lipides dans l'assiette santé d'Hildegarde de Bingen
Quels lipides dans l’assiette santé d’Hildegarde de Bingen

Hildegarde de Bingen n’aborde pas le sujet des huiles ou du gras en tant que tel. Aussi je vous propose ici de vous rapporter quelques informations glanées dans différents chapitres de ses livres.

Le beurre

Le beurre de vache est meilleur et plus sain que celui de brebis ou de chèvres.
Si on a des vapeurs, si on tousse ou si on a le corps sec, il faut manger du beurre : celui-ci soigne l’intérieur et réconforte celui qui est faible et sec. Pour un homme en bonne santé qui a des chairs en quantité raisonnable, le beurre est bon, sain à manger. Mais si on a des chairs abondantes, il faut en manger modérément, de peur que les chairs, faibles, ne s’engraissent encore.

Physica – Livre des plantes Ch CLXXXI

Le beurre peut être mangé modérément par tous, sauf les personnes en surpoids qui devraient s’abstenir de manger du beurre.

Si on est malade des poumons, si on est affaibli, amaigri, manger du beurre est bénéfique !

L’huile d’olive

Hildegarde déconseille la consommation d’huile d’olive car

« elle provoque des nausées et rend les aliments désagréables à manger. Mais elle a beaucoup de valeur pour les médicaments. »

Physica – Livre des arbres XVI

Je ne n’ai pas complètement exclu l’huile d’olive de mon alimentation ; je la réserve à la cuisson douce.

L’huile de noix

L’huile extraite des noix est chaude : elle rend grasse la chair de ceux qui en mangent et donne la joie à leur esprit. Mais elle augmente le flegme, si bien que la poitrine se remplit alors de glaires. Cependant malades comme bien-portants pourront supporter d’en manger et la tolérer ; mais une poitrine malade en est un peu étouffée.

Physica – Livre des arbres III

Nous pouvons donc consommer de l’huile de noix. Les personnes en surpoids et celles malades des voies respiratoires devront l’éviter.

L’huile de lin (huile de cameline)

Hildegarde ne parle pas explicitement de l’huile de lin mais elle dit que « la plante de lin est impropre à être consommer ». Vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Elle ne parle malheureusement ni du colza, ni du tournesol !

Le gras dans l’alimentation saine d’Hildegarde de Bingen – Ce qu’il faut retenir.

Les lipides sont indispensables à notre bonne santé naturelle. C’est pourquoi on veille à acheter des produits de qualité : biologique, de 1ère pression à froid.

Tout est question de juste mesure, on n’en exclut aucun et on favorise ceux qui correspondent à nos besoins !

Les points à retenir

✔️ Les acides gras transportent à bon port les vitamines dites liposolubles A-D-E-K.

🟠 Les acides gras saturés, mauvais pour nos artères mais bons pour nos intestins, sont à consommer en petite quantité : un peu de beurre frais non cuit de temps en temps, des produits laitiers avec modération.

✔️ Les omégas 9 protègent notre système cardio-vasculaire ; nous savons les fabriquer. L’huile d’olive en est une bonne source

🟠 Les omégas 6 sont pro-inflammatoires et favorisent la production adipocyte. Ils jouent néanmoins un rôle positif sur la membrane de nos cellules et sur la fluidité du sang. On les retrouve en excès dans notre alimentation.

✔️ Les omégas 3 sont hypolipémiants, anti-inflammatoires ; ils régulent les troublent nerveux, agissent sur le système sanguin. Ils sont souvent insuffisants dans notre ration alimentaire.

❌ Fuyez à toutes jambes les acides gras trans qui l’on trouve essentiellement dans les margarines et les plats industriels.

✔️Utilisez de préférence les huiles sans les chauffer, sinon surveillez leur point de fumée.

✔️L’idéal est d’utiliser en assaisonnement un mélange d’huiles en fonction de votre terrain. Rappelez-vous Hildegarde déconseille l’huile de lin.

✔️Les lipides représentent également un bienfait pour notre palais car ils nous permettent de mieux apprécier la saveur des aliments.

Qui voudrait encore s’en priver ?

Si vous vous posez des questions sur votre alimentation ou votre santé naturelle à l’école d’Hildegarde de Bingen, n’hésitez pas à les poser en commentaire et je vous répondrai dans une prochaine parution ! Surtout n’oubliez pas de vous abonner à ma chaine et à mon blog pour être informé dès qu’elle paraîtra !

Signature de Christine Labbé Naturopathe

Physica

Vous avez aimé cet article, partagez-le :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire