DE LA JOIE DANS LES ÉPICES

Vous avez aimé cet article, partagez-le :
  •  
  •  
  •  
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages

Adopter une alimentation saine en 26 semaines avec Hildegarde de Bingen

Semaine 5 : De la joie dans les épices !

De la joie dans les épices !

Bien souvent, épice rime avec exotisme. Lorsqu’on choisit ses épices, c’est tout un univers de couleurs et de parfums qui s’ouvrent devant nous : du brun au rouge, en passant par des verts foncés ou chatoyants ; des parfums tout en douceur ou ceux qui viennent vous piquer les yeux et le nez au premier instant ! Les épices, ce sont les continents et les cultures qui se rapprochent ; les épices ce sont des découvertes et des enchantements insoupçonnés. Pour moi, épice est synonyme de voyage, de rêve, de découverte ; c’est le contraire de la tristesse et de la monotonie. Oui, y a d’la joie dans les épices Smile C’est presque une aventure !

Comment bien choisir ses épices

Mais comment choisir ses épices ? Doit-on s’arrêter au plaisir des yeux, des papilles ? N’ont-elles d’autres fonctions que de faire chanter notre cuisine ?

Je vous propose cette semaine un voyage à travers les épices afin de répondre à quelques questions que vous vous posez sans doute :

Toutes les épices sont-elles bonnes à manger ? Est-il vrai que les épices ont des vertus pour notre santé ? Peut-on utiliser des épices en toute circonstance ? Quand on est enceinte ? Pour les enfants ?

Alors, vous embarquez avec moi afin de visiter les épices dans le monde d’Hildegarde de Bingen ?

Pourquoi utiliser des épices dans ma cuisine ?

Des épices pour la santé du corps et de l'esprit !

Comme toujours, les aliments sont considérés par Hildegarde de Bingen comme remèdes. Elle ne parle jamais d’art culinaire, elle ne donne aucune recette de cuisine. Son regard est celui du thérapeute et les épices n’échappent pas à ce parti pris.

La principale vertu des épices et herbes aromatiques est d’être un stimulateur qui facilite la digestion, dynamise le métabolisme et active la circulation sanguine :

« Quand un homme mange et boit ‘une voie vitale en lui’ fait monter les fines odeurs et les sucs vers le cerveau et améliore son irrigation par le sang, les vaisseaux se remplissent de leurs bonnes odeurs […] et le cœur, le foie et les poumons absorbent ces aromates, ces odeurs et ces fines essences. Leurs vaisseaux s’en remplissent et les nourrissent comme un vieux boyau tout sec que l’on remet dans l’eau pour qu’il redevienne souple et sain. » Causae et Curae

Avec Hildegarde, on peut classer les épices en 3 catégories

  1. Les épices utilisées en cuisine au long cours pour bénéficier des leurs bienfaits au quotidien
  2. Les épices utilisées dans les préparations médicinales
  3. Les épices à ne pas consommer ou uniquement dans certaines conditions bien spécifiques.

Je vous donnerai des exemples de chacun de ces 3 types d’épices dans un prochain article afin que vous sachiez avec quelles épices santé agrémenter vos plats.

Les épices de la joie

Aujourd’hui, j’aimerais vous présenter un mélange d’épices célèbre dans le monde hildegardien : les épices de la joie.

C’est un mélange d’épices que vous trouverez « tout fait » ou que vous pouvez facilement réaliser vous-même :

        • 45 g de noix de muscade bio
        • 45 g de cannelle de Ceylan bio
        • 10 g de clous de girofle bio

Les épices font partie des aliments qu’il est important d’acheter bio Smile !

Zoom sur ces 3 épices et leurs bienfaits

La noix de muscade

La noix de muscade fait partie des épices de la joie.« La noix de muscade a une grand chaleur et a un heureux équilibre dans ses propriétés. Celui qui mange de la noix de muscade ouvre son cœur, purifie ses sens et en retire de bonnes dispositions. » Physica XXI

Le muscadier est un arbre de 10 à 20 mètres de hauteur cultivé dans les pays tropicaux. La noix que l’on utilise est l’amande de la graine ou macis qui est de couleur rouge vif et devient jaune en séchant. L’huile essentielle est également utilisée et demande des précautions particulières.

Les propriétés de la plante
  • La noix de muscade est anti-inflammatoire, analgésique (par inhibition des prostaglandines) [1], antibactérienne [2] et antiseptique intestinal
  • Elle améliore récupération et mémoire [3]
  • C’est un antidépresseur, par action sérotoninergique, sur la noradrénaline et la dopamine [4]
  • Cette plante est un détoxifiant, hépatoprotecteur [5] notamment vis-à-vis de substances carcinogènes
  • Elle peut être un bon radio-protecteur [6]
  • C’est un anticancéreux et antitumoral qui présente une utilité potentielle dans les cancers multi-résistants [7]
  • La muscade est anti diarrhéique, même pour des patients atteints de tumeurs ou de maladie de Crohn, on observe une réduction de la biosynthèse de prostaglandines par la muqueuse du colon, antibactérienne [8] et inhibitrice du transit et des sécrétions intestinales,
  • Elle facilite la digestion
  • Elle est également anti-hyperlipémiant, hypocholestérolémiant [9], [10]
  • C’est un des meilleurs anti-oxydants connus
  • Malgré ces nombreux bienfaits, il faut la consommer avec modération car elle a des effets psychotropes (au-delà de 5 g) et est mortelle à haute dose (équivalent de 2 noix).

Je pense que la noix muscade est une épice encore trop peu utilisée. Dans la cuisine de mon enfance, on la rencontrait uniquement dans le gratin dauphinois. Je l’ai redécouverte avec joie grâce à Hildegarde de Bingen et je l’utilise très régulièrement afin de bénéficier de toutes ses vertus !

La cannelle

La cannelle est la 2ème épice de la joie« La cannelle est très chaude et a beaucoup d’énergiques propriétés ; elle a également en elle une certaine humidité ; mais sa chaleur est si forte qu’elle fait disparaître l’humidité, et celui qui en mange souvent fait disparaître en lui les humeurs mauvaises et en fait naître de bonnes. […] »  Physica, XX

Précisons tout de suite que la cannelle dont parle Hildegarde de Bingen est la Cinnamomum verum c’est-à-dire la cannelle de Ceylan. Vous pourrez facilement la reconnaître car le « tuyau » est enroulé plusieurs fois sur lui-même.

Le cannelier est un petit arbre de 6 à 12 m cultivé au Sri Lanka (Ceylan). La partie utilisée est le tuyau c’est-à-dire l’écorce interne séchée. L’huile essentielle est obtenue par distillation des rameaux.

Les propriétés de la plante

Grâce à ses propriétés, la plante peut être utilisée dans les cas suivants :

  • Troubles digestifs : elle favorise la digestion, prévient les ballonnements, les flatulences et éructations
  • Fatigue, asthénies par son effet stimulant sur les corticosurrénales
  • Effet positif sur le diabète de type II, en permettant la régulation de la glycémie [11]
  • Grippes et maladies infectieuses
  • Retards de règles ; elle est emménagogue (renforce les contractions utérines)
  • Impuissances fonctionnelles masculines par son action sympathicotonique
  • Dépressions nerveuses par ses effets euphorisants
  • Gastrites et ulcères à Helicobacter pylori [12] [13]
  • Neuroprotecteur, des études ouvrent des horizons pour la maladie de Parkinson [14], [15]
  • Anti-hypertenseur [16]

Elle est traditionnellement le compagnon des pommes, en compote ou au four mais n’hésitez pas à l’incorporer à d’autres desserts, crêpes et autres gaufres.

Le clou de girofle

« Le giroflier est extrêmement chaud et il a aussi en lui une certaine humidité qui lui donne de la douceur, semblable à l’humide douceur du miel. » Physica XXVII Le giroflier

Le clou de girogle, 3ème épice de la joie

Le giroflier est un arbre de 15 à 20 mètre de haut à grandes feuilles persistantes originaire des iles Moluques et cultivé en Tanzanie, à Madagascar et en Indonésie. Ce que nous appelons « clou de girofle » à cause de sa forme est en fait le bouton floral séché. L’huile est extraite du bouton

Je pense que pour nous tous, l’odeur caractéristique du clou de girofle est associée aux soins dentaires ! Utilisé comme anesthésiant local contre les douleurs dentaires ou tout simplement pour masquer une mauvaise haleine, le clos de girofle ne sort pas de notre bouche. Et pourtant ! Il a de propriétés anti-inflammatoires et soulage efficacement les douleurs musculaires et articulaires.

Propriétés de la plante
  • Anti-infectieux majeur, antibactérien et antiparasitaire,
  • Antiviral (Herpes simplex, virus de l’Hépatite C),
  • Antifongique,
  • Antiseptique,
  • analgésique,
  • Antioxydant, anticancer,
  • Antidépresseur, antispasmodique, anti-inflammatoire,
  • hépatoprotecteur [17]
  • Le clou de girofle exerce des effets immunomodulateurs et anti-inflammatoires [18]
  • Le clou est détoxifiant, stimule la production de mucus gastrique, et spasmolytique
  • Dépresseur du système nerveux central
  • Antalgique puissant [19]
  • Anti-agrégant plaquettaire

Les épices de la joie

« Cette préparation adoucit l’amertume du corps et de l’esprit, ouvre le cœur, aiguise les sens émoussés, rend l’âme joyeuse, purifie les sens, diminue les humeurs nocives, apporte du bon suc au sang et fortifie. »

Maintenant que nous avons observé de près ces 3 épices séparément, nous comprenons mieux ce que dit Hildegarde de Bingen de ce mélange. C’est une vraie panacée ! Elles vont agir :

♥  Sur le corps : “adoucit l’amertume du corps, diminue les humeurs nocives, apporte du bon suc au sang, fortifie

  • soutient la digestion, empêche les ballonnements, évacue les flatulences, protéger le foie, détoxifie,
  • est anti-oxydant
  • est anti-inflammatoire, antalgique, anti-infectieux, antibactérien, antifongique

♥   Sur l’esprit : “adoucit l’esprit, ouvre le cœur, aiguise les sens émoussés, rend l’âme joyeuse, purifie les sens

  • est antidépresseur (par 2 voies : action dopaminergique et dépresseur du système central), euphorisant, anxiolytique,
  • combat la fatigue, l’asthénie

Et pour ceux qui ont la chance d’avoir ces épices dans leur placard, ils conviendront avec moi qu’elles sont un vrai régal pour l’odorat et pour les papilles gustatives !

Est-il besoin d’autres arguments pour vous inciter à inviter régulièrement, mais modérément, les épices de la joie dans votre cuisine. Personnellement, je les utilise aussi bien dans les plats sucrés que salés et même dans mes tisanes ! Et que dire de ces biscuits de la joie ? Un régal, facile à faire et une bonne occupation avec les enfants. Alors aux fourneaux !

La recette des biscuits de la joie selon Hildegarde de Bingen

Recette des biscuits de la joie
Cliquez sur l’image afin d’ouvrir le fichier

Comment bien conserver ses épices

Si les épices et plantes aromatiques ne périment pas, ce n’est pas pour autant qu’il faille négliger leur conservation. Protégez-les de la lumière, stockez-les à l’abri de l’humidité et de la chaleur : un bocal hermétique et opaque dans un placard de la cuisine, bien étiqueté devrait faire l’affaire.

Afin de profiter de toute leur saveur, achetez-les en petites quantités et renouvelez-les ainsi souvent. Et comme je vous le disais plus haut, préférez les épices bio lorsqu’elles existent.

Que dois-je faire cette semaine ?

Que dois-je faire cette semaineLa liste des choses à faire cette semaine n’est vraiment pas longue !

1. Achetez votre mélange d’épices ou faites-le vous-même :

  • 45 g de noix de muscade bio
  • 45 g de cannelle de Ceylan bio
  • 10 g de clous de girofle bio

2. Je fais une fournée de gâteaux de la joie

3. Je mets des épices de la joie dans un plat salé

Les biscuits de la joie, un plaisir joyeux

Ce que je retiens

Les épices font chanter à ma cuisine un air nouveau. Je les utilise régulièrement afin de profiter de leurs bienfaits

Les épices de la joie (noix de muscade + cannelle + clous de girofle) s’utilisent aussi bien dans un plat salé que sucré. Elles contribuent à la santé de mon corps et à la joie de mon esprit. Je ne m’en prive pas, mais avec modération !

Si vous avez mis tous ses conseils en pratique semaine après semaine, vous devriez déjà ressentir un mieux-être ! Si ce n’est pas le cas, c’est peut-être que votre corps est trop encrassé et qu’il n’arrive pas encore à évacuer, à « émerger ». Vous pourriez alors consulter un naturopathe hildegardien pour vous donner un petit coup de pouce. Quoiqu’il en soit, quel que soit votre rythme, je vous encourage à persévérer, vous récolterez bientôt de beaux fruits 🙂

Régalez- vous en profitant des bienfaits des épices de la joie conseillées par Hildegarde de Bingen  ! Je vous dis à la semaine prochaine 🙂

J’espère que cet article vous est utile et vous  donne envie d’aller plus loin pour votre santé et celle de vos proches !

N’hésitez pas à me poser vos questions, à partager, à « aimer » !

Portez-vous bien, prenez soin de vous.

Fixer son but : adopter une alimentation saine en 26 semaines avec Hildegarde de Bingen

On ne lâche rien ! Belle semaine…

#mondéfi semaine 5

Signature de Christine Labbé Naturopathe

 

Photos
Epices cuillères – Daria-Yakovleva / Noix muscade – scym / Cannelle Steve Buissinne /

Sources : wikiphyto

1.      Grover JK, Khandkar S, Vats V, Dhunnoo Y, Das D. Pharmacological studies on
Myristica fragrans//antidiarrheal, hypnotic, analgesic and hemodynamic (blood
pressure) parameters. Methods Find Exp Clin Pharmacol. 2002 Dec;24(10):675/80.
PMID
12616960

2.   Narasimhan B, Dhake AS. Antibacterial principles from Myristica fragrans seeds.
J Med Food. 2006 Fall;9(3):395/9.
PMID
17004905

3.      Parle M, Dhingra D, Kulkarni SK. Improvement of mouse memory by Myristica
fragrans seeds. J Med Food. 2004 Summer;7(2):157/61.
PMID
15298762

4.      Dhingra D, Sharma A. Antidepressant/like activity of n/hexane extract of nutmeg
(Myristica fragrans) seeds in mice.
J
Med Food. 2006 Spring;9(1):84/9.
PMID
16579733

5.      Morita T, Jinno K, Kawagishi H, Arimoto Y, Suganuma H, Inakuma T, Sugiyama K.
Hepatoprotective effect of myristicin from nutmeg (Myristica fragrans) on
lipopolysaccharide/d/galactosamine/induced liver injury. J Agric Food Chem.
2003 Mar 12;51(6):1560/5.
PMID
12617584

6.      Sharma M, Kumar M. Radioprotection of Swiss Albino Mice by Myristica fragrans
houtt. J Radiat Res (Tokyo). 2007 Feb 22.
PMID
17314471

7.      Aller
Young Bin Im, Ha Iiho, Keon Wook Kang, Lee Moo-Yeol, Han Hyo-Kyung. Macelignan:
A New Modulator of P-Glycoprotein in Multidrug-Resistant Cancer Cells.
Nutrition
and cancer, 2009, vol. 61, no4, pp. 538-543.
[2]

8.      Aller
Ballal M, Pradeep, Shivananda PG.
Myristica
fragrans [nutmeg] and its activity against the enteric pathogens.
Indian
J Pathol Microbiol. 2003 Jul;46(3):524/5.
PMID
15025331

9.      Ram A, Lauria P, Gupta R, Sharma VN. Hypolipidaemic effect of Myristica fragrans
fruit extract in rabbits.
J
Ethnopharmacol. 1996 Dec;55(1):49/53.
PMID
9121167

10.   Sharma A, Mathur R, Dixit VP. Prevention
of hypercholesterolemia and atherosclerosis in rabbits after supplementation of
Myristica fragrans seed extract.
Indian
J Physiol Pharmacol. 1995 Oct;39(4):407/10.
PMID
8582756

11.     Shen Y, Jia LN, Honma N, Hosono T, Ariga T, Seki T.
Beneficial effects of cinnamon on the metabolic syndrome, inflammation, and
pain, and mechanisms underlying these effects – a review. J Tradit Complement
Med. 2012 Jan;2(1):27-32.
PMID 24716111
texte
intégral

12.     Blumenthal, M. The Complete Commission E Monographs,
Therapeutic Guide Herbal Medicines. Boston, Mass: Integrative Medicine
Communications; 1998. p. 110

13.     Ali SM, Khan AA, Ahmed I, Musaddiq M, Ahmed KS, Polasa H, Venkateswar Rao L,
Habibullah CM, Sechi LA, Ahmed N. Antimicrobial activities of Eugenol and
Cinnamaldehyde against the human gastric pathogen Helicobacter pylori.
Annals of Clinical Microbiology and Antimicrobials.
2005;4:20. doi: 10.1186/1476-0711-4-20.

14.     Khasnavis S, Pahan K. Cinnamon treatment upregulates neuroprotective proteins
Parkin and DJ-1 and protects dopaminergic neurons in a mouse model of
Parkinson’s disease.
J
Neuroimmune Pharmacol. 2014 Sep;9(4):569-81. doi: 10.1007/s11481-014-9552-2.
PMID
24946862

15.     Khasnavis S, Pahan K. Sodium benzoate, a metabolite of cinnamon and a food
additive, upregulates neuroprotective Parkinson disease protein DJ-1 in
astrocytes and neurons.
J Neuroimmune Pharmacol. 2012 Jun;
7(2):424-35.

16.     Nyadjeu P, Nguelefack-Mbuyo EP, Atsamo
AD, Nguelefack TB, Dongmo AB, Kamanyi A. Acute and chronic antihypertensive
effects of Cinnamomum zeylanicum stem bark methanol extract in L-NAME-induced
hypertensive rats.
BMC
Complementary and Alternative Medicine 2013, 13:27 (31 January 2013) Abstract]
http://www.biomedcentral.com/content/pdf/1472-6882-13-27.pdf
Provisional PDF

17.     Batiha GE, Alkazmi LM, Wasef LG, Beshbishy AM, Nadwa EH,
Rashwan EK.
Syzygium
aromaticum L. (Myrtaceae): Traditional Uses, Bioactive Chemical Constituents,
Pharmacological and Toxicological Activities. Biomolecules. 2020 Jan
30;10(2):202. doi: 10.3390/biom10020202.
PMID
32019140

18.     Bachiega TF, de Sousa JP, Bastos JK, Sforcin JM. Clove
and eugenol in noncytotoxic concentrations exert
immunomodulatory/anti-inflammatory action on cytokine production by murine
macrophages.
J
Pharm Pharmacol. 2012 Apr;64(4):610-6. doi: 10.1111/j.2042-7158.2011.01440.x.
PMID
22420667

19.     Kamkar Asl M, Nazariborun A, Hosseini M. Analgesic effect of the aqueous and
ethanolic extracts of clove.
Avicenna
J Phytomed. 2013 Spring;3(2):186-92.
PMID
25050273

 

 

Vous avez aimé cet article, partagez-le :
  •  
  •  
  •  
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
  • 64
    Partages

Laisser un commentaire