FENOUIL : LES RICHESSES INSOUPÇONNÉES

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  

#mon défi semaine 4

Adopter une alimentation saine en 26 semaines avec Hildegarde de Bingen

Semaine 4 : Fenouil, les richesses insoupçonnées

Le fenouil : les richesses insoupçonnées

Le fenouil ! Je vous vois faire la grimace et vous dire : « cet article-là, je ne le lirai pas. Le fenouil, beurk, j’aime pas ça » ! Et bien vous avez tort.

Je vous concède qu’il peut falloir un peu de temps pour s’habituer à son goût anisé, mais ça en vaut vraiment la peine. Je vais vous partager, dans cet article, tous les bienfaits des graines et du légume, ses richesses insoupçonnées et vous verrez tout le bien qu’en pense Hildegarde de Bingen ! Et pour vous lancer facilement, vous trouverez en fin d’article, une recette simplissime.

Dans les temps anciens…

Contrairement à ce que l’on pense souvent, le fenouil est un « vieux légume » puisqu’il est consommé depuis de nombreux siècles par les chinois et les indiens qui l’utilisaient comme condiment, mais aussi pour ses vertus médicinales.

Catherine de Médicis aime le fenouilOn le retrouve dès l’antiquité sur le pourtour du bassin méditerranéen. Mais c’est au Moyen-Age qu’il devient populaire en Europe car les Italiens créent une nouvelle variété, le fenouil à gros bulbe, celui que nous consommons actuellement. Catherine de Médicis qui est née et a grandit en Italie en est très friande et le fait connaître largement. Mais, il faudra attendre Claude Mollet, jardinier d’Henri IV et de Louis XIII, pour qu’il soit introduit dans les potagers royaux, et devienne populaire jusqu’au Pays-Bas.

Toutefois, cela reste une plante du Sud. Mais n’allons pas trop vite !

Le fenouil, côté folklore ?

J’ai habité quelques années en Provence et ma voisine, une ancienne du village, me disait qu’il faut ramasser le fenouil pour la St Michel, le 29 septembre, car ainsi il se conserve toute l’année sans perdre son parfum !

Plus ancien encore que ma voisine Smile : les gladiateurs romains victorieux recevaient une couronne de fenouil , symbole de jeunesse, de force et de bonne santé.

Un peu de botanique

Fenouil : les richesses insoupçonnées

Le fenouil appartient à la famille botanique des Apiacées. Ce sont des plantes dicotylédones que l’on reconnaît facilement à leur inflorescence caractéristique, l’ombelle ; c’est pourquoi on les appelle également Ombellifères. C’est une plante que l’on retrouve dans nos potagers mais aussi à l’état sauvage dans le sud de la France et les pays méridionaux en général. Il pousse de mai à octobre en Provence et toute l’année en Italie et en Espagne.

Il en existe de nombreuses variétés, les 3 principales sont :

♥  Le fenouil doux dont nous utilisons les graines en tisane. Les graines se récoltent à l’automne (septembre – octobre). C’est de celui-ci dont parle Hildegarde de Bingen.

♥  Le fenouil amer (ou fenouil sauvage) : avec une note de goût amer et fumé

♥  Le fenouil commun, celui dont nous retrouvons le bulbe sur les étals des maraîchers.
Petite précision concernant ce bulbe. Le plus souvent lorsque l’on parle de bulbe, on désigne la partie souterraine de la plante gorgée des réserves nécessaires à sa croissance et à son développement. Or pour le fenouil, il s’agit de tout autre chose. La partie du fenouil que nous consommons est la base charnue des feuilles qui sont imbriquées et produisent cette base renflée.

Les nutriments du fenouil ?

Le fenouil  est un vrai aliment santé, peu calorique (35 kcal/100g) et gorgé d’eau. Il est également riche en fibres douces qui vont favoriser le transit sans agresser la paroi intestinale. Ce sont les vitamines et les minéraux qu’il contient qui en font toute sa richesse (valeur pour 100 g) ; en voici quelques-uns :

Vitamine C 10.5 mg (13 % des VNR)
Provitamine A 578 mg
Vitamine E
Vitamine B9 : 28.5 mg (15 % des VNR) vitamine importante pour la beauté des phanères
Potassium 405 mg (20 % des VNR). Le potassium contribue notamment au fonctionnement normal du système nerveux, à une fonction musculaire normale, au maintien d’une pression sanguine normale
Magnésium 40 mg
Calcium : 39.6 mg
Fer : 2.7 mg

Le fenouil renferme également des acides gras polyinsaturés qui aident à combattre le mauvais cholestérol.

Le fenouil et Hildegarde de Bingen

Le chapitre LXVI du Physica qui traite du fenouil est un des plus longs chapitres, en voici le début :

« Le fenouil contient une douce chaleur, et sa nature n’est ni sèche ni froide. Mangé cru, il ne fait pas de mal à l’homme. Et, de quelque façon qu’on le mange, il rend le cœur joyeux ; il procure à l’homme une douce chaleur, une bonne sueur, et assure une bonne digestion. Sa graine est également de nature chaude et elle est bonne à la santé de l’homme si on l’ajoute à d’autres plantes dans les médicaments […]»

Le fenouil, c’est bon pour la digestion

On ne le répètera jamais suffisamment. La digestion est la clef d’une bonne santé. Mal digérer, digérer trop lentement, c’est s’exposer à des tas de troubles : de la simple mauvaise haleine à un système immunitaire défaillant et tout peut déraper. Qui n’a jamais été déranger dans ses relations sociales et amicales par une mauvaise haleine, une sueur inconvenante, des gaz qui mettent mal à l’aise et peuvent être douloureux ? Qui connait vraiment des hivers tranquilles sans rhume, sans bronchite ? Certes le fenouil seul ne va pas régler tous vos problèmes mais il va y contribuer de par la richesse de ses principes actifs et va jeter les bases qui renforceront l’action d’autres remèdes.

Le fenouil est un excellent carminatif c’est-à-dire qu’il réduit les gaz intestinaux et en favorise l’expulsion. Les flatulences apparaissent souvent lorsque la digestion est trop lente : le bol alimentaire stagne dans les intestins et se putréfie. Le fenouil accélère la digestion et débarrasse l’intestin de ces matières putrides ; les propriétés spasmophiliques aide à les évacuer.

Le fenouil est utile également contre les gastrites, l’hyper-acidité gastrique, les reflux gastro-œsophagiens.

Antiseptique, il assainit les intestins.

Il a également une action hypocholestérolémiante.

Il restaure l’équilibre acido-basique de l’organisme.

Le fenouil, c’est bon pour les femmes

Le fenouil a des propriétés œstrogéniques et emménagogues. Il contribue donc au maintien de cycles menstruels réguliers. Il est également utile pour la femme ménopausée car il aide à lutter contre les troubles de la ménopause.

Il est également galactogène. Il vient donc au secours de la maman lors de l’allaitement.

Le fenouil, c’est bon pour la vue

La richesse du fenouil en provitamine A et les nombreux antioxydants qu’il contient (lutéine, xéaxantine, vitamine C) lui permettent d’agir favorablement sur la bonne santé de nos yeux !

Le fenouil, c’est bon pour le moral

Et oui ! Les nombreuses vertus énumérées ci-dessus améliorent notre santé et ça c’est déjà énorme pour avoir bon moral. Sa richesse en minéraux et vitamines expliquent également cette action favorable du fenouil sur notre psychisme.

Comment consommer le fenouil ?

Les graines du fenouil se consomment toute l’année, sans modération Smile en tisane, en décoction plus exactement. Vous pouvez en boire jusqu’à 1 litre par jour. Faites une pause de temps en temps. Si vous souffrez d’une maladie hormono-dépendantes, parlez-en avec votre thérapeute.

Pour préparer votre tisane

Une tisane de fenouil afin de profiter de ses richesses

Faites bouillir 1 cuillère à soupe de graines de fenouil dans 1 litre d’eau pendant 10 minutes. Filtrez et égouttez bien les graines , vous pourrez ainsi vous en resservir 4 jours de suite en y ajoutant 1 nouvelle cuillère à café de graines à chaque fois. A boire tous les jours, à table et/ou en dehors des repas.

Astuce : après avoir utilisé les graines plusieurs fois pour votre décoction, vous pouvez encore les utiliser dans l’eau de cuisson des légumes, pour aromatiser une sauce ou encore pour agrémenter votre pain maison ou un gâteau.

Pour bébé

Ajoutez une bonne pincée de graines de fenouil dans 250 ml d’eau. Laissez bouillir 1 mn et infusez hors du feu 5 mn. N’hésitez pas à en parler avec votre pédiatre.

Le fenouil, un légume somme toute facile

Le fenouil, un légumes plein de richesses

On peut consommer, bien sûr, le légume en saison c’est-à-dire de mai à octobre. Il s’utilise de mille et une façons : cuit, cru, entier, râpé, seul ou accompagné, vous trouverez une multitude de recettes pour en manger souvent sans vous en lasser. Son goût anisé en fait le compagnon parfait des plats de poisson et des recettes méditerranéennes.

Aujourd’hui, je vous le propose en salade.

Salade fenouils, oranges, amandes
Cliquez sur la photo pour afficher la recette

Vous pouvez également utiliser le fenouil sous d’autres formes, avec l’avis de votre naturopathe car il y a quelques contre-indications :

    • Teinture mère
    • Huile essentielle
    • Hydrolat

Que dois-je faire cette semaine ?

1. J’ai déjà goûté le fenouil et que j’aime bien, je me pose les questions suivantes :

    • Est-ce que je lui donne la place qu’il mérite dans mon alimentation ?
    • A quelle fréquence est-ce que j’en mange ?
    • Ai-je l’habitude de préparer plusieurs recettes ?
    • Est-ce que je bois régulièrement, voire chaque jour, de la tisane de fenouil ?

2. Je n’ai jamais goûté le fenouil et je pense que je n’aime pas :

    • Je prends la résolution de le goûter cette semaine : une recette, une tisane.
    • Si au premier abord le goût ne me convient pas, je refais plusieurs tentatives. Si vous avez l’esprit ouvert et positif, je vous fais le pari que, au bout de plusieurs essais, vos papilles gustatives s’habitueront !
Ce que je retiens

Le fenouil fait partie des aliments préférés d’Hildegarde de Bingen. C’est un atout majeur pour ma santé :

Il améliore l’haleine
Il donne une bonne odeur corporelle
Il facilite la digestion
Il calme flatulences et gaz
Il donne de l’énergie aux femmes ménopausées
Il favorise la lactation
Il aide mon bébé, notamment s’il souffre de maux de ventre ; j’en parle à mon pédiatre !

Je l’adopte sans réserve, pour mon plus grand bien et celui de ma famille. De mai à octobre, je propose régulièrement des plats contenant du fenouil et  toute l’année des tisanes à tout heure.

 

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de passer à l’action et surtout de vous régaler tout en profitant des bienfaits du fenouil conseillé par Hildegarde de Bingen  ! Je vous dis à la semaine prochaine 🙂

J’espère que cet article vous est utile et vous  donne envie
d’aller plus loin pour votre santé et celle de vos proches !

N’hésitez pas à me poser vos questions, à partager, à « aimer » !

Portez-vous bien, prenez soin de vous.

Fixer son but : adopter une alimentation saine en 26 semaines avec Hildegarde de Bingen On ne lâche rien ! Bonne semaine…

Sources
Aprifel
http://www.aprifel.com/fiche-nutri-produit-allegations-fenouil,90.html
Physica – Hildegarde de Bingen – Ed. J. MILLON
A la table de Sainte Hildegarde – Dr Gottfried Hertzka – Dr Wighard Strehlow – Ed. RESIAC
L’abédédaire de la santé – Corinne Graux – Ed. RESIAC

Photo
Fenouil fleur – schwoaze / Tisane de fenouil  – congerdesign / Graines de fenouil – PublicDomainPictures / Catherine de medicis – Wikimedia Commons / Fenouil bulbes – congerdesign


Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
    49
    Partages
  • 48
  •  
  • 1
  •  

2 réflexions sur « FENOUIL : LES RICHESSES INSOUPÇONNÉES »

  1. Merci pour cet bel article ! J’avoue ne pas bcp en consommer plus par méconnaissance que par goût! Mais ses propriétés sont très intéressantes!:)

    1. Bonjour Audrey. J’espère que cet article vous aura donné envie de le mettre plus souvent dans votre assiette. Personnellement, j’ai toujours un mug de tisane de fenouil sur le coin de mon bureau 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *