FAIRE SON PAIN D’ÉPEAUTRE MAISON, LES SECRETS DE LA REUSSITE

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  

 

Faire son pain d’épeautre maison :
les secrets de la réussite

Adopter une alimentation saine en 26 semaines
avec Hildegarde de Bingen

Je constate très souvent parmi ma clientèle que l’idée de faire son pain fait peur. C’est pourquoi j’aborde le sujet : faire son pain d’épeautre maison, les secrets de la réussite.

Faire son pain maison : les secrets de la réussite

Un des piliers de l’alimentation de la joie selon Hildegarde de Bingen est cette fabuleuse céréale, l’épeautre. Une bonne façon de consommer de l’épeautre à chaque repas est de manger du pain à la farine d’épeautre !

Mais il n’est pas toujours facile de trouver du pain au grand épeautre non-hybridé (pour savoir pourquoi non-hybridé, lisez mon article sur l’épeautre). Et comme tout Français qui se respecte, faire un repas sans pain, ça ne le fait pas ! Le plus simple est donc de le faire soi-même. Mais oui, j’ai bien dit le plus simple. Je vous livre dans cet article comment réussir votre pain d’épeautre maison !

Faire son pain maison d’épeautre, les secrets de la réussite

Allez, je ne vous fais pas languir plus longtemps. Le secret de la réussite tient en 2 points :

    • Le choix de la bonne farine
    • Des ingrédients à la bonne température.

Alors, ce n’est pas trop simple ?

Le choix de la bonne farine

Tout d’abord pour faire un bon pain, bien aéré, bien levé, il faut que la farine utilisée contienne du gluten. Si vous choisissez la bonne farine, ou plutôt le bon gluten, votre pain sera moelleux, d’une élasticité parfaite et bien volumineux. Et oui, car le gluten est cette protéine végétale présente dans de nombreuses céréales qui est responsable de toutes ces qualités du pain.

Mais on sait bien aujourd’hui que le gluten est aussi responsable d’allergies et de nombreux « désagréments » pour nos intestins et donc pour notre santé. C’est pourquoi je conseille d’utiliser la farine de grand épeautre non-hybridé avec du blé car le gluten de cette céréale n’est pas allergisant. Donc en utilisant la farine de grand épeautre non-hybridé, on a tout bon : un bon pain pour une bonne santé !

Si vous lisez attentivement les étiquettes sur les emballages de votre farine vous avez lu T45 ou T80… Savez-vous à quoi cela correspond ? Et bien, pour faire simple, cela correspond à la mouture de la farine, le type de farine ; plus le chiffre est élevé, plus la farine est complète. T45 c’est la farine blanche, donc appauvrie en nutriment, T150 c’est la farine intégrale c’est-à-dire que le germe et le son ont été conservés, c’est donc la plus riche mais elle ne convient pas à toutes les recettes, ni à tous les goûts !

Pour les personnes en bonne santé, je conseille de choisir de la farine d’épeautre T80 minium.

Levain ou levure boulangère ?

La levure boulangère

La levure boulangère se trouve sous plusieurs formes :

  • Soit sèche ou déshydratée, elle s’utilise directement dans votre recette et se conserve facilement.
  • Soit fraîche : vous pouvez l’acheter chez votre boulanger ou en magasins bio. Elle se garde une dizaine de jours dans le réfrigérateur, mais pas à moins de 4° car cela détruit les ferments. Pour savoir si elle est encore bonne, il suffit de la plonger dans de l’eau chaude : si elle remonte à la surface, c’est qu’elle est bien vivante, sinon il vaut mieux ne pas l’utiliser. Avant d’intégrer la levure fraîche dans la recette, il faut l’effriter et la délayer dans de l’eau ou du lait à 37° (au-delà, les micro-organismes meurent) avec une pincée de sucre.

Le levain

Levain acheté tout prêt

J’utilise celui de chez Natali ou celui de Priméal. Ces 2 levains ont la particularité d’être à base d’épeautre ce qui est un vrai plus. En effet, le levain est vivant et commence la digestion du gluten par un procédé enzymatique ce qui rend le pain infiniment plus digeste. Il vaut donc mieux le choisir de qualité.

Le levain d’épeautre maison

Avec le levain maison, on entre dans le monde des grands ! Je ne vous conseille pas de commencer par là. 🙂

Recette de levain d’épeautre maison
  1. 1er levain : mélanger dans 150 ml d’eau pure, 1 cuillère à café de miel avec 150 g de farine de grand épeautre non-hybridé jusqu’à obtenir une pâte de la consistance d’une pâte à gaufres. Il faut utiliser de la farine T110 au moins afin qu’il y ait suffisamment de nutriments pour nourrir le levain.
  2. Couvrir avec un torchon humide et laisser reposer à T° ambiante.
  3. Remuer 1 fois / jour pendant 3 jours. Maintenir le torchon humide.
  4. Le 5ème jour, ajouter 200 ml d’eau et 200 g de farine de grand épeautre non-hybridé.
  5. Bien mélanger et laisser reposer 6 à 8h. Votre levain est prêt !
Conservation du levain d’épeautre maison

Répartissez votre levain dans 2 bocaux à confiture fermés. Vous pouvez le conserver ainsi jusqu’à 2 mois au frigo. Pour le garder plus longtemps, vous devez le nourrir : vous retirez un peu de levain et vous rajouter 20 g de farine et le même poids d’eau.

Utilisation du levain d’épeautre maison

La veille de faire votre pain, sortir 1 des 2 levains, y ajouter 200 g de farine et 200 ml d’eau pure et mélanger grossièrement. Couvrir la pâte avec un torchon et laisser reposer toute la nuit. Le lendemain, bien mélanger et prélever 200 g de levain à remettre au frigo pour une prochaine fois !

L’eau

Veillez à utiliser de l’eau la plus pure possible ; chauffez-la à 37°.

Le sel

Voilà le dernier ingrédient dont vous aurez besoin.

Et pour varier les plaisirs

Pour varier les plaisirs et briser la monotonie, ou pour vos repas de fêtes, vous pouvez ajouter dans vos pains des graines (courges, sésame, tournesol, pavot), des oléagineux, (noix, amandes), des fruits secs, des olives… Laissez libre cours à votre imagination !

Faire son pain d’épeautre à la machine à pain

Faire son pain d’épeautre à la machine à pain est idéal pour les débutants et les gens hyper pressés. Cela nécessite bien sûr l’achat d’une machine mais c’est un investissement que vous aurez vite amorti. De plus cette machine vous permettra de faire également des gâteaux, des brioches et des pains d’épices, des pâtes à pizza, des compotes et des confitures…

Choisissez le programme « pain complet ». 3 mn de préparation et c’est
tout !

Faire son pain d’épeautre à la main

A chacun sa façon de faire son pain ! Et oui, si la base reste toujours la même, il y a de multiples façons de faire son pain à la main. Pour vous en convaincre, je vous livre deux témoignages 🙂

Le témoignage d’Audrey
Mon pain maison, les secrets de la réussite d'Audrey
Cliquez pour ouvrir le fichier

Dans le témoignage d’Audrey, on sent son expérience ;
elle maîtrise la technique depuis
de longues années. De surcroît, elle fait elle-même son levain d’épeautre . Une vraie pro !

Le témoignage de Christelle
Mon pain maison, les secrets de la réussi de Christelle
Cliquez pour ouvrir le fichier

Christelle nous présente la recette  de pain d’épeautre la plus simple et la plus rapide qu’il soit. En écoutant son témoignage, on entend une maman organisée, pragmatique !

J'ai teste pour vous la recette de christelle

Que dois-je faire cette semaine ?

♥  Je n’ai encore jamais fait mon pain d’épeautre maison : je respire un bon coup et je me lance. Peut-être que pour votre 1ère fois, il sera un peu moche, mal levé ? Qu’importe, vous verrez vous serez hyper fière de vous !

♥  J’ai l’habitude de faire mon pain d’épeautre maison à la machine ! Et si vous essayiez de faire votre pain d’épeautre à la main, pour changer, histoire de faire la différence ? Et testez la recette du levain d’épeautre !

♥  Vous êtes une pro du pain d’épeautre maison ? Bravo ! Partagez-nous votre expérience et vos petits secrets de réussite Smile

Ce que je retiens

J’utilise de la farine de grand-épeautre non-hybridé afin de profiter des bienfaits de l’épeautre, d’avoir un joli pain bien levé et bien aéré et de ne pas être incommodé par le gluten moderne.

J’anticipe et j’utilise des ingrédients à la bonne température !

 

Maintenant vous connaissez tous les secrets pour réussir votre pain d’épeautre maison avec Hildegarde de Bingen.
Régalez- vous en profitant de ses bienfaits !
Je vous dis à la semaine prochaine 🙂

J’espère que cet article vous est utile et vous  donne envie d’aller plus loin pour votre santé et celle de vos proches !

N’hésitez pas à me poser vos questions, à partager, à « aimer » !

Portez-vous bien, prenez soin de vous.

On ne lâche rien ! Belle semaine…

#mondefi semaine 8

Atteindre son but : adopter une alimentation saine en 26 semaines avec Hildegarde de Bingen

 

Pour approfondir les différentes farines panifiables


Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

6 réflexions sur « FAIRE SON PAIN D’ÉPEAUTRE MAISON, LES SECRETS DE LA REUSSITE »

  1. Plein d’infos intéressantes et je vais de ce pas acheter de la farine Grand Epautre mais rien sur la cuisson et c’est là où je cale ! dommage. Merci pour cet article et de rendre hommage à Hildegarde de Bingen !

    1. Bravo Isabelle de vous lancer dans la fabrication de votre pain maison ! Les températures et les durées de cuisson sont indiquées dans chacune des recettes. Dites-moi quelles autres informations vous seraient nécessaires et je vous répondrai 🙂
      Pour la farine, pensez bien à choisir de la farine de grand épeautre non-hybridée ; c’est mieux pour votre santé.
      Donnez-nous des nouvelles de votre pain !

  2. Merci pour ce bel article (et ce bel interview). Faire son propre pain semble être un vrai “rêve culturel français” … De nombreuses amies me le prouvent au quotidien !

  3. Super le pain à la maison. Si j’ai bien lu, je suis directement entré dans la cours de grand ! J’ai fait pendant tout le confinement du pain maison avec du levain maison.

    D’ailleurs, je conseille une petite recette complémentaire. Avant la dernière pousse, fourrer le pain de lardon et le rouler dans du comté rapé.
    À la fin, vous obtenez une fougasse irrésistible. D’ailleurs, je n’ai jamais pu le conserver assez longtemps pour prendre une photo, il était mangé à chaque fois avant que je revienne !

    1. Bravo Charles pour le pain maison au levain ! J’observe que le confinement a eu aussi des effets positifs. Ouf ! Votre recette est sans doute délicieuse et il est vrai que l’on peut accommoder son pain de mille manières différentes. En tant que naturopathe hildegardienne, je ne conseillerais pas les lardons 🙂 mais plutôt des graines, des épices, des fruits secs ou pourquoi pas des légumes pas trop “humides” ! Ca vous tente ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *