MANGER DES CÉRÉALES… OU PAS

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  

#mon défi semaine 3

Adopter une alimentation saine en 26 semaines avec Hildegarde de Bingen

Semaine 3 : Manger des céréales… ou pas

Manger des céréales ou pas

Après avoir longuement parlé de l’épeautre, la reine des céréales, en semaine 1, posons-nous cette semaine la question de ce que pense Hildegarde des autres céréales. Quelles céréales manger sans nuire à notre santé ? Comment les consommer (ou pas) afin de profiter de leurs bienfaits ?

Qu’est-ce qu’une céréale ?

Une céréale est une plante cultivée principalement pour ses graines utilisées pour l’alimentation humaine et animale. La famille des Poacées (blé, riz, orge, maïs millet), plus connue sous le nom de graminées, est la plus importante. Parmi les céréales, sont également comptées les Polygonacées (sarrasin), les Amarantacées (quinoa, amarante) notamment.

Les céréales représentent l’apport le plus important de calories dans l’alimentation humaine, c’est dire leur importance.

Un petit peu d’histoire, mais vraiment un tout petit peu

Déesse CérèsCérès est le nom de la déesse romaine des champs qui a donné l’origine du mot “céréale”. Cérès est l’équivalent, chez les Romains, de la déesse grecque Demeter. La mythologie nous raconte que sa fille Coré, est enlevée par Hadès, dieu du monde souterrain. Cérès est obligée de passer un accord avec Hadès : chaque année, Coré passera désormais trois mois sous terre avec Hadès et le reste avec sa mère. Tant que Déméter est séparée de sa fille, la déesse des champs en signe de deuil, s’abstient de faire pousser quoique ce soit. Cette période correspond à l’hiver !1

Le mot “céréale” apparaît au XIXe siècle pour remplacer le mot blés. Les blés, au pluriel donc, désignaient jusqu’alors l’ensemble des graines comestibles et comprenaient également les légumineuses.

Ayant constitué la première activité agricole, les céréales ont permis l’essor de grandes civilisations. En effet ces graines se conservent relativement facilement, elles ont un apport intéressant en nutriments (contrairement aux fruits de la cueillette). L’homme s’organise alors autour de cette activité et résout ainsi son principal souci qui est de se nourrir ; il peut alors se consacrer à d’autres activités et développements.

Les céréales du côté d’Hildegarde de Bingen

Allons voir maintenant ce qu’Hildegarde nous dit au sujet des principales céréales. Nous conseille-t-elle d’en manger ou au contraire de nous en abstenir ? Quelles céréales sont-elles favorables à notre santé ? Peuvent-elles nous nuire ?

Le blé

Manger des céréales ou pas ? Le blé - Choisissez des variétés anciennes pour faire du pain

C’est la première céréale dont parle Hildegarde de Bingen dans son livre Physica, voici ce qu’elle dit :

« Le blé réchauffe l’homme ; il est si rempli de richesses qu’il n’a besoin d’aucun complément ; et quand on en fait de la franche farine, le pain que l’on fabrique avec cette même farine est bon pour les bien-portants comme pour les malades et il fournit à l’homme de la chair de qualité et du sang de qualité.

Mais si, de cette farine, on extrait le gruau, qui ressemble à du grain, et que l’on en fait du pain, ce pain est moins nourrissant que s’il avait été fait de franche farine, car le gruau n’aura pas toutes ses propriétés et provoque en l’homme plus d’écoulements d’humeurs que la simple farine de blé. Celui qui fait cuire le blé en laissant les grains entiers, sans l’écraser à la meule, et le mange comme n’importe quel aliment, n’en retire ni chair ni sang de qualité, mais beaucoup d’écoulements d’humeurs, si bien que la préparation peut à peine se digérer. De la sorte, elle n’a aucune valeur pour un malade, même si un homme bien portant parvient à résister à cette ingestion ».

Le terme de « franche farine » désigne la farine complète de blé. Ainsi, le pain réalisé avec cette franche farine convient aussi bien à l’homme bien portant qu’à l’homme malade.

Le blé est donc une céréale qui peut être utilisée en pâtisserie ou pour faire du pain, mais aucune autre utilisation ne peut être envisagée en cuisine.

Je ne veux pas entrer ici dans un débat sur le gluten ; le sujet est suffisamment vaste et complexe pour que je lui consacre un article complet en dehors de ce défi. Je vous en dis juste 2 mots afin de compléter et d’assoir notre discernement. Depuis 1960 la population mondiale a connu un accroissement sans précédent. L’agriculture, afin d’enrayer toute famine, s’est orientée vers des cultures intensives à haut rendement et résistantes aux maladies. Pour ce faire, elle a sélectionné les variétés à cultiver et procéder à des hybridations successives. Le blé, pour rester sur le sujet qui nous intéresse, a donc connu une mutation génétique importante et est devenu indigeste voire nocif pour notre santé. Je clos ici le débat.

Si l’on souhaite suivre les conseils d’Hildegarde de Bingen et faire du pain avec de la farine complète de blé, il faut donc nous orienter vers des variétés anciennes de blés cultivées antérieurement à cette « révolution verte ». Je mets ici un document donnant quelques définitions et des exemples de variétés de blés anciens panifiables2. Certains magasins bio en proposent, selon la région où vous habitez, vous trouverez plus ou moins facilement des agriculteurs, des minoteries, des boulangers paysans qui en proposent également.

Quelles céréales manger : le blé est bon pour tous à condition de n’utiliser que de la farine complète et de choisir des variétés anciennes ; les grains ne peuvent pas être consommés.

Le seigle

Manger des céréales ou pas ? Le seigle est chaud

Commençons tout de suite par laisser la parole à Hildegade, Physica II :

« Le seigle est chaud […] il a beaucoup de propriétés. Le pain qu’on en fait est bon pour les gens en bonne santé et les rend vigoureux ; pour ceux dont la chair est grasse, il est bon également, car il diminue leur graisse, tout en les rendant vigoureux. Mais, pour ceux qui ont l’estomac froid et en souffrent beaucoup, il n’est pas indiqué, parce que leur faiblesse n’est pas capable de le dominer pour le digérer : s’il provoque en eux une abondante fermentation, c’est qu’ils ont grand peine à le digérer ».

Le message est très clair : si vous avez un système digestif en bonne santé et que vous digérez bien, vous pouvez utiliser la farine de seigle pour faire votre pain, sinon abstenez-vous ! Si vous souffrez d’ambon point, le pain de seigle est tout à fait indiqué pour vous. Les autres s’abstenir.

L’avoine

Manger des céréales ou pas ? L’avoine constitue une nourriture généreuse et saine pour les gens en bonne santé

Dans son Physica au chapitre III, Hildegarde de Bingen nous dit à son sujet :

« L’avoine […] constitue une nourriture généreuse et saine pour les gens en bonne santé : elle leur donne une âme joyeuse, une intelligence nette et claire, un beau teint et une chair pleine de santé. Pour ceux qui sont un peu affaiblis, mais pas trop, elle est bonne à manger, tant en pain qu’en farine, et elle ne leur fait pas de mal. Mais, pour ceux qui sont bien malades et de nature froide, elle n’est pas bonne à manger […]. Et si l’un de ceux-là mange du pain ou de la farine d’avoine, les aliments se coagulent immédiatement dans son ventre et pourraient provoquer en lui des écoulements d’humeurs, sans lui donner de forces […] ».

Nous voyons tous les bienfaits de l’avoine pour les personnes en bonne santé ou celles qui ne sont que très légèrement malades ou un peu affaiblies : l’avoine garde en bonne santé et donne « bonne mine » ; il agit également sur les facultés de l’intelligence sans oublier la joie qui est un bien précieux. Peut-être pouvons- nous concocter de bons pains d’avoine ou du porridge à nos étudiants ?

Quant aux malades, aux personnes ayant une mauvaise digestion, ils devront s’abstenir de consommer de l’avoine sous peine de le devenir plus encore.

Le millet

Manger des céréales ou pas ? Le millet n'est pas bon à manger pour l'homme

Hildegarde distingue 2 sortes de millet : le millet des oiseaux et le millet à grappes. Le premier, nous dit-elle, « n’est pas bon à manger pour l’homme », quant au second, « il ne fait pas de mal comme l’autre millet. » Voilà, je pense, qui est clair. J’ai pris le temps d’aborder le millet car j’ai l’impression qu’il revient en force sur les étals de nos magasins bio. Vous savez maintenant à quoi vous en tenir.

L’orge

Manger des céréales ou pas ? L'orge fait du mal aux bien-portants et aux malades

« L’orge est froid, plus froid et plus faible que les céréales précédentes. Si on en mange, en pain ou en farine, il fait du mal, tout autant aux bien-portants qu’aux malades, parce qu’il n’a pas tant de propriétés que les autres espèces de céréales. […] » Physica IV

L’orge est donc tout à fait déconseillée en cuisine car elle n’a ni vertu ni richesse à nous apporter. Par contre, l’orge que l’on retrouve dans la bière est bénéfique, Hildegarde la conseille : « la cervoise engraisse les chairs de l’homme et donne une belle couleur à son visage […]”.  Causae et curae.

Voici notre petit tour d’horizon avec Hildegarde de Bingen terminé.

Comparatif

Pour les férus de nutrition moderne, je complète les informations par un tableau comparatif des principaux nutriments

Teneur moyenne en vitamines / minéraux en mg pour 100 g

ORGE

SEIGLE

BLE

AVOINE

EPEAUTRE

Vitamine B1 0.43 0.35 0.48 0.52 0.65
Vitamine B2 0.18 0.17 0.14 0.17 0.23
Potassium 481.00 335.00 385.00
Calcium 38.00 115.00 43.70 79.60 38.00
Fer 2.80 5.10 3.30 5.80 4.17
Magnésium 1.70 2.40 2.40 3.70 2.90
Cuivre 0.30 0.50 0.44 0.47 0.62
Zinc 2.70 1.30 3.36 4.00 3.40

Tableau extrait du livre l’art de guérir par l’alimentation selon Hildegarde de Bingen – Dr Strehlow

Que dois-je faire cette semaine ?

Cette semaine, je fais un inventaire de mes placards. Ça va être vite fait car je les ai rangés et organisés la semaine dernière, n’est-ce pas Smile ?

1. Je trie mes céréales en fonction des conseils d’Hildegarde de Bingen:

♠  Si tout le monde dans la famille est en bonne santé :Je trie mes céréales en suivant les conseils d'Hildegarde de Bingen

♠  Si des membres de la famille sont très malades et/ou ont une mauvaise digestion (ulcères, gastrites, RGO…)

Je trie mes céréales en suivant les conseils d'Hildegarde de Bingen

2. Je range les céréales à consommer quotidiennement en bonne place dans mes placards.

3. Je propose une céréale à chaque repas.
Je ne me laisse pas arrêter par mes doutes, mes peurs ou mes réticences. Si vous ne l’avez pas déjà fait, je vous conseille fortement de télécharger le bonus que je vous offre « réussir son changement alimentaire en 12 points » (voir en fin d’article). Il vous aidera à tenir ferme vos objectifs. Si vous l’avez déjà lu, retournez à votre tableau de motivation ! Si besoin, je le fais progressivement : plusieurs fois dans la semaine, puis chaque jour pour enfin atteindre l’objectif : à chaque repas ! C’est comme vous le sentez.
Les plus timides peuvent se lancer en mettant tout simplement un plat de pâtes d’épeautre au prochain repas ; c’est pari gagnant à tous les coups !

Pour ceux qui veulent aller un peu plus loin cette semaine, voici une recette toute simple : le couscous de courgettes et poulet

Couscous aux courgettes et poulet
Cliquez sur l’image pour ouvrir et imprimer
Ce que je retiens

 

Quelles céréales consommer ?
Cliquez sur l’image pour l’ouvrir et imprimer

Objectif : Je propose de l’épeautre à chaque repas ! J’avance à mon rythme.

 

Voilà vous savez tout ce que préconise Hildegarde de Bingen sur les céréales. Vous savez maintenant quelles céréales manger sans nuire à votre santé et comment les consommer pour profiter de tous leurs bienfaits.

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de passer à l’action et surtout de vous régaler tout en profitant des richesses des céréales conseillées par Hildegarde de Bingen  ! Je vous dis à la semaine prochaine 🙂

J’espère que cet article vous est utile et vous  donne envie
d’aller plus loin pour votre santé et celle de vos proches !

N’hésitez pas à me poser vos questions, à partager, à liker  !

Portez-vous bien, prenez soin de vous.

Fixer son but : adopter une alimentation saine en 26 semaines avec Hildegarde de Bingen
Fixer son but : adopter une alimentation saine en 26 semaines avec Hildegarde de Bingen

On ne lâche rien ! Bonne semaine…

 

Sources
1 https://www.passioncereales.fr/dossier-thematique/quest-ce-quune-céréale?gclid=EAIaIQobChMI_MmnxOCr6QIVELLVCh0yfA3DEAAYASAAEgLPb_D_BwE

Photos
Déesse Cérès – Wikipédia / Blé – Hans Braxmeier / Seigle – Susanne Jutzeler, suju-foto / Avoine – Hans Braxmeier / Millet – Couleur / Orge – Jonathansautter / Smiley sourire – Alexas Fotos / Smiley lunette – Ralphdesign / Smiley – wikimedia commons


Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
    18
    Partages
  • 18
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *